CJbVZFul S. a rejoint la communauté.

Droits des femmes : le 8 mars en 8 chiffres

Par l'équipe Oneheart, le 06 mars 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Ce dimanche 8 mars, se tiendra la Journée internationale des droits des femmes. Bien qu'il y ait eu des avancées en matière d'égalité entre les hommes et les femmes, les préjugés persistent et les inégalités subsistent. En ce 8 mars, voici 8 chiffres qui ne vous laisseront pas insensibles. Il est temps d'agir, afin que les femmes ne soient plus considérées comme le « sexe faible ».

 

122 féminicides ont été perpétrés en France en 2019

Selon un décompte réalisé par l'AFP (Agence France Presse) fin 2019, le nombre de féminicides en France s'élevaient à 122, soit une femme tuée tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.

Dans son recueil de poèmes intitulé Rouge Pute, Perrine Le Querrec, nous partage les témoignages recueillis auprès de femmes victimes de violences conjugales.

Seuls 55 pays autorisent l’avortement

Et ce, sur les 203 pays analysés par l'Organisation Mondiale de la santé. En effet, l'interruption volontaire de grossesse y est partiellement voire totalement interdite. Seuls 55 pays autorisent les femmes à avorter sur simple demande.

L'on se souviendra du discours de Simone Veil en novembre 1974 à l'Assemblée nationale qui donnera lieu à la loi Veil, dépénalisant l'IVG : « Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays, qui bafouent nos lois et qui humilient ou traumatisent celles qui y ont recours.»

200 millions de femmes ont subi une forme de mutilation sexuelle dans le monde

Considérées comme norme sociale dans de nombreuses communautés à travers le monde, les mutilations génitales féminines représentent un véritable danger pour la santé des femmes. Face à ce fléau, de nombreuses associations luttent au quotidien pour mettre fin à ces pratiques dangereuses, c'est le cas de l'Amref par exemple. Des femmes, à l'instar d'Agnes Pareiyo, victime d'excision au Kenya, prennent ausi la parole pour sensibiliser les plus jeunes à cette pratique dangereuse. D’ici à 2030, l’Organisation des Nations Unies appelle à l’élimination totale des mutilations sexuelles féminines.

70% des victimes de trafic humain sont des filles et des femmes

Selon une étude de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) datée de 2016, les filles représentant la majorité des victimes, sont davantage sujettes à l'exploitation sexuelle que les garçons et jeunes hommes qui sont soumis au travail forcé.

10% des plaintes pour viol aboutissent à une condamnation en France

En plus de ce chiffre alarmant, seul un cinquième des victimes déclarées portent plainte. En effet, cela s'explique par plusieurs paramètres tels que l'accueil, l'écoute, la prise en charge par les agents de police ou tout simplement la peur de ne pas être prises au sérieux.

 

10,5% : c’est l’écart salarial entre un homme et une femme à poste égal en France

Le chiffre a été révelé par le Ministère du Travail en 2015. Pouvant être considérées purement et simplement comme une discrimination de la part de l'employeur, les différences de salaires entre les hommes et les femmes s'organisent le plus souvent en fonction du niveau de revenu et du temps de travail. Les femmes toucheraient en moyenne 26 % de moins que les hommes.

331 personnes transgenres sont tuées pour leur identité en 2019 dans le monde

Un chiffre glaçant qui témoigne d'une intolérance encore bien présente dans les consciences collectives et par-delà les frontières de la France. Les personnes transgenres sont stigmatisées et sont victimes de discriminations. Le 20 novembre a lieu la journée du souvenir trans qui rend hommage aux personnes transexuelles assassinées.

 

79% des femmes doivent gérer les tâches ménagères chez elles dans l'Union européenne

C'est ce que l'on appelle la charge mentale, le fait d'avoir constamment à l'esprit la gestion du foyer, des tâches ménagères et l'organisation de l'agenda familial. La charge mentale est majoritairement portée par les femmes car la société impose que ce soit à cette dernière de préparer le repas, de faire le linge et de sortir les poubelles. Cette préoccupation invisible est considérée comme normale aux yeux de la société mais peut avoir des conséquences graves chez une femme. 

Infographie: Le partage inégal des tâches ménagères en Europe | Statista

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du deuxième sexe le sujet numéro un

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close