Trashchallenge : quand les réseaux sociaux vous incitent à devenir écolo

Par l'équipe Oneheart, le 13 mars 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Depuis le début du mois de mars, le « Trashchallenge » est la nouvelle attraction des réseaux sociaux. Repris par de nombreux internautes, il consiste à nettoyer la nature des déchets puis de publier une photo avant/après par la suite.

A l’inverse des derniers challenge, plus divertissants qu’utiles, le « Trashchallenge » a une portée à la fois responsable et participative pour les internautes qui s’y prêtent. Devenu viral sur internet, ce défi a d'abord été lancé en 2015 par une marque d'équipements de plein air, sans succès. En mars 2018, un activiste algérien reprend l'idée du challenge mais ce dernier devient réellement viral le 5 mars dernier via l’américain Byron Roman, dont le post Facebook a été partagé plus de 300 000 fois.

"Voilà un nouveau challenge pour les ados qui s'ennuient. Prenez une photo d'un endroit qui a besoin d'être nettoyé, puis prenez une photo après avoir fait changer les choses, puis postez-la. Rejoignez la cause."

Crédit photo : Byron Roman

Un challenge repris dans le monde entier

Des Etats-Unis à l’Inde en passant par la Russie, les internautes ont pris ce nouveau challenge très au sérieux. En nettoyant certains endroits pollués par les déchets plastiques notamment, les nombreux volontaires ont pu avoir un aperçu de la quantité de déchets présente dans la nature. Pour rappel, seulement 9% des déchets plastiques produits depuis 1950 ont été recyclés, le reste se retrouve dans les décharges, les océans ou encore les canalisations. Et si ce n’est pas suffisant pour inciter les gens à agir, un récent rapport de WWF pointe le fait que près de 240 espèces animales ont déjà ingéré du plastique, ce qui peut entraîner de graves problèmes digestifs provoquant la mort.

Voici quelques exemples plutot réussis du "Trashchallenge"  ! 

Crédit photo : kelllvvviiinnn

Crédit photo : alex_lavigne

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close