À Toulouse, ils créent une bibliothèque d’objets pour éviter la surconsommation

Publié le 13 juin 2022
Par Anne-Sophie de Monès
Temps de lecture : 3 mins
Comment consommer de façon plus durable ? Ma Bibliothèque d’Objets à Toulouse évite la surconsommation en proposant à la location, des objets très variés et des ateliers de co-réparation. Nous avons interviewé Fabien Estivals qui a co-fondé cette solution pratique et économique.
ma-bibliotheque-d-objets-toulouse

« Nous voulons assurer une alternative à l’achat d’un équipement pour tous les besoins domestiques » 

Les deux fondateurs de Ma Bibliothèque d’Objets, Fabien Estivals et Marie Boillot, ont voulu créer une activité porteuse de sens au sein de l’économie circulaire en se plaçant en amont de la production. Ils ont imaginé une solution pratique pour consommer différemment, de manière plus durable, en limitant les contraintes financières et logistiques. Ma Bibliothèque d’Objets est un service de location d’objets qui répond à des besoins ponctuels. Tenté par l’idée de faire ses yaourts soi-même sans être équipé de yaourtière ? Des amis viennent passer le week-end et ont besoin d’un lit parapluie, d’une chaise haute pour leur bébé ? Fabien et Marie proposent des familles d’objets qui vont de la puériculture à la cuisine en passant par les loisirs créatifs et le bricolage :  une grande diversité d’objets pour que le geste de location puisse devenir un réflexe.

« Nous voulons assurer une alternative à l’achat d’un équipement pour tous les besoins domestiques » nous confie Fabien. « Certains achats finissent au fond d’un placard ou d’un garage après avoir servi une fois seulement » ajoute-t-il. Pour le moment, les objets les plus demandés sont les appareils d’entretien de la maison : nettoyeur vapeur, shampouineuse et broyeur à végétaux. Fabien s’étonne du succès d’un autre accessoire : "le follow-me", une interface entre deux vélos qui permet à un parent de tracter un vélo d’enfants, très pratique pour des balades ou des randonnées. Il fallait y penser! 

Ma Bibliothèque d'Objets, une solution écologique, pratique et économique 

Fabien et Marie veulent pousser les particuliers à penser et vivre différemment plutôt que de les culpabiliser. C’est pourquoi il était important pour eux de concevoir une solution pratique. Les objets sont réservables en ligne 24H/24 et disponibles dans leur local toulousain ou livrés à côté de chez soi dans le réseau de points relais à Toulouse. Chaque location dure une semaine minimum. 

L’aspect économique est très motivant aussi avec des tarifs défiant toute concurrence. Fabien nous indique que « le levier numéro un pour convaincre des particuliers qui ne sont pas encore engagés dans une démarche écologique est le prix. » Les deux fondateurs de Ma Bibliothèque d’Objets ont donc dimensionné leur offre pour que le tarif ne soit pas un frein mais au contraire une motivation.

Des ateliers de co-réparation, de bricolage et de DIY

Ma Bibliothèque d’Objets souhaite également éduquer via des ateliers pour (ré)apprendre des gestes du quotidien, simples et pratiques. La réparation de matériel fait partie de ces gestes qui participent à nous simplifier la vie. Suivant le principe des Repair Cafés (appelés "Cafés Bricole" à Toulouse), la nouvelle enseigne propose des ateliers de co-réparation. Le particulier vient avec son objet à réparer pour apprendre à le remettre en état grâce à des bénévoles expérimentés et au matériel adapté. L’objectif est donc d’apprendre, d’être autonome et ainsi de désacraliser le geste de réparation. « Le manque de confiance en soi et de compétences est souvent à l’origine du blocage face à une réparation,  pourtant celles-ci ne nécessitent souvent que très peu de compétences » justifie Fabien. Plusieurs formations sont donc en développement : réparation de vélo, d’objets courants, bricolage, couture, et bien d’autres !

À l’image de Mon atelier en ville à Paris et des Repair Cafés présents partout en France, Ma Bibliothèque d’Objets invite à donner soi-même une seconde vie aux objets.