219 migrants ont été secourus en mer grâce au bateau financé par Banksy

Par l'équipe Oneheart, le 02 septembre 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Après avoir reversé 2,4 millions d’euros à un hôpital de Bethléem, le street-artiste Banksy  montre une nouvelle fois sa générosité. Le célèbre graffeur vient de financer un nouveau bateau humanitaire, le Louise-Michel, qui a déjà permis de sauver 219 personnes en mer. 


Un bateau préparé dans l’ombre


Long de 31 mètres, le Louise-Michel est un nouveau bateau de sauvetage en mer, anciennement navire des douanes françaises. Il a totalement été financé par l’artiste Banksy qui a expliqué avoir acheté ce navire car « les autorités de l'UE ignorent délibérément les appels de détresse venant de non-Européens ». Le navire a été préparé à l’abri des regards et est parti le 18 août dernier du port espagnol de Borriana, près de Valence. Le bateau décoré de rose et blanc compte à son bord, un équipage d’une dizaine de personnes. 


L’achat de ce bateau va permettre de sauver des migrants qui ont fui leurs pays et qui sont abandonnés à leur sort en mer. Chaque année, plusieurs milliers de migrants tentent la traversée de la Méditerranée pour rejoindre l’Europe mais beaucoup n’y survivent pas. D’après le projet de l'Organisation internationale pour les migrations sur les migrants disparus, plus de 20 000 exilés ont ainsi péri en mer Méditerranée depuis 2014. Le départ du bateau est un souffle d’espoir d’autant plus que le bateau de l’ONG SOS Méditerranée, l’Ocean Viking, est toujours bloqué depuis juillet dernier par les autorités italiennes. 


Déjà 219 personnes sauvées 


Depuis son départ mi-août dernier, le Louise-Michel a secouru pas moins de 219 personnes. L’équipage du bateau est ainsi venu en aide à plusieurs dizaines de migrants qui dérivaient sur une embarcation de fortune : « Les personnes secourues présentent des brûlures liées au mélange d'essence et d'eau de mer. Ces naufragés sont dans un état de choc assez violent, traumatisés par ce qu'ils ont subi » a déclaré Claire, membre de l'équipage, au micro de franceinfo. Après ces opérations de sauvetage, le bateau de Banksy qui se trouvait alors dans « une zone de recherche et de secours » de l’Etat de Malte, a dû lancer plusieurs appels à l’aide en raison de la détérioration des conditions météorologiques et du grand nombre de personnes à bord. 


Après être restés un moment sans réponse, les garde-côtes italiens sont finalement intervenus et ont évacué, samedi 29 août, 49 personnes « fragiles » du navire bloqué en Méditerranée. Parmi ces personnes, se trouvaient « 32 femmes, 13 enfants et 4 hommes » qui ont été transportés jusqu'à Lampedusa, au sud de l'Italie. Les naufragés restants ont été pris en charge par le Sea-Watch 4, qui comptait déjà 201 migrants à son bord. Les nouveaux arrivants ont été soignés par les équipes médicales sur le bateau pour des « brûlures de carburant, déshydratation, hypothermie et blessures traumatiques ». Selon l'association Médecins sans frontières (MSF), tous les exilés vont maintenant être transférés à Palerme en Sicile pour être placés en quarantaine et ainsi éviter une propagation du Covid-19.

 

Samedi 29 août, la maire de Marseille, Michèle Rubirola, a exprimé sa volonté de venir en aide à l'équipage du Louise Michel en proposant de leur ouvrir l'accès au port. « Je demande à Emmanuel Macron de nous accompagner et à l'Etat de prendre ses responsabilités », a-t-elle écrit sur Twitter.

 

 

Par Chloé Sappia

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à reconstruire après la tempête

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close