"La Maison", un village composé de tiny houses à destination des personnes sans-abri

Publié le 10 décembre 2021 (modifié le 11 décembre 2021 à 17h06)
Par Julie MARIE
Temps de lecture : 2 mins
En collaboration avec l’association Entraide et Solidarités, "La Maison" a pour objectif de redonner un toit et une intimité à celles et ceux qui n’en ont plus. Le concept ? Accueillir à terme une vingtaine de personnes sans-abri dans un village composé de "tiny houses" (maisons à roulettes) et de caravanes installées sur un terrain de la ville de Tours, au niveau du quai de Marmoutier.

Une transition entre la rue et l'habitat fermé

Le lundi 29 novembre marquait le lancement à Tours (Indre-et-Loire), de "La Maison", une initiative sociale. Dans un ancien camping mis à disposition par la municipalité, sept tiny houses, des petits studios sur roulettes d’une superficie de 12m2, ont ainsi été installées pour recevoir des personnes majeures en situation de détresse. À cela, se sont ajoutées six caravanes mais également deux emplacements pour accueillir des camionnettes aménagées. Portée par l’association Entraide et Solidarités, l'initiative bénéficie de financements publics et a pour but de reloger provisoirement une vingtaine de sans-abri en réunissant plusieurs offres d’habitat accessibles pour des personnes qui ont passé une bonne partie de leur vie à la rue.

À travers le projet de "La Maison", Entraide et Solidarités ambitionne de favoriser la réinsertion socioprofessionnelle des personnes sans-abri qui seront prises en charge par des membres de l'association. Afin de faciliter le changement de vie, des dispositifs sont mis en place notamment pour l'accueil d'animaux de compagnie et des espaces communs conviviaux sont proposés comme des potagers ou encore un lieu de vie équipé d'objets de loisir qui ont pour but de déjouer la solitude.

Un accompagnement dans la bienveillance

L’accueil à La Maison ne saurait être résumé à un simple hébergement. Au-delà d’un toit dans un cadre sympathique en bord de Loire, le dispositif offre aussi à ses habitants une adresse postale, si importante pour l’administratif. En effet, La Maison propose aux résidents un accompagnement social dans leurs démarches administratives et dans leur retour à l’emploi mais également un accès aux soins médicaux assuré sur le terrain par une équipe dédiée, composée de professionnels et de bénévoles continuellement présents.

Le projet, soutenu par l’État, est censé durer trois ans. Néanmoins, le terrain actuellement mis à disposition étant inondable, il n’a été cédé que pour un an par la municipalité... Heureusement, les structures étant montées sur roulettes, elles pourront être déplacées lorsqu’une meilleure localisation aura été trouvée. Loin de régler définitivement la situation des sans-abri, "La Maison" marque tout de même un pas important vers une gestion plus humaine et plus durable de l'hébergement d'urgence pour les personnes en grande précarité.

À Londres, l'idée plaît déjà puisque l'Armée du Salut est actuellement en attente des permis de construire de la mairie pour installer 200 tiny houses à destination des personnes sans-abri.