Une association achète une forêt savoyarde pour préserver sa biodiversité

Publié le 25 mars 2022
Par Julie MARIE
Temps de lecture : 2 mins
Acheter une forêt pour en assurer l’immunité face aux catastrophes et aux dérèglements climatiques ? C’est le défi que s’est lancé Cerf Vert, un rassemblement de citoyens qui acquièrent des parcelles de forêt pour les gérer durablement et dans le respect de la biodiversité. Le groupement forestier a donc fait l’achat de 22 hectares d’une forêt à flanc de montagne dans le massif des Bauges en Savoie.

Acheter une forêt pour favoriser la biodiversité

Suite à une première acquisition d’une forêt en Ardèche, le groupement forestier Cerf Vert a acheté début 2022 une parcelle forestière de 22 hectares au Noyer, en Savoie. Le rassemblement citoyen souhaite exploiter ce bois tout en préservant son écosystème, une démarche participative en partenariat avec des professionnels de la forêt. Cerf Vert ne compte pas s'arrêter là : depuis sa création en 2020, elle accueille régulièrement de nouveaux associés et compte faire l’achat de nouvelles parcelles forestières tout au long de l’année.

La forêt désormais en leur possession, se trouve dans le Massif des Bauges et regroupe de nombreuses essences d’arbres à préserver. C’est notamment la volonté de Cerf Vert qui entend favoriser cette biodiversité et la protéger afin de lui assurer l’immunité face aux catastrophes et aux changements climatiques. Une partie de la forêt, inexploitée depuis 40 ans, sera même laissée en libre évolution. Pour aller plus loin dans sa démarche, l’association souhaite également organiser des événements et des partenariats avec d’autres associations locales afin de sensibiliser à la biodiversité.

Entretenir un écosystème pour développer la faune

Autre bonne nouvelle pour la végétation française : la forêt de Montbré, située dans la Marne, va également connaître une seconde vie. Il n’est pas question de rachat ici mais de restauration : plantée en pins de manière trop dense, la biodiversité du lieu n’a pas pu s’y développer. En effet, la proximité entre les arbres ne permet pas à la lumière de passer et d’apporter une régénération naturelle d’arbustes. La maison de champagne Ruinart, en partenariat avec l’association Reforest'action, vient d'entamer le 14 mars 2022 un premier chantier pour redonner vie à cet endroit. Dans un premier temps, 10 % des pins vont être prélevés pour donner la place aux autres arbres d’évoluer. Ensuite, l’objectif sera d’apporter davantage de biodiversité sur le site, en y plantant 10 000 arbres et arbustes d’ici 2025. Tilleuls, chênes, châtaigniers… De nombreuses nouvelles essences seront plantées pour amener toujours plus de biodiversité.

Les organismes participant à l’enrichissement de la biodiversité de la forêt de Montbré espèrent voir un développement de la faune sur le site. Des espèces aviaires telles que des rouge-gorge, des milans royaux, des faucons crécerelles ou encore des mésanges peuplent déjà la forêt mais avec le développement de la biodiversité, le retour de certains prédateurs est attendu, notamment du renard.