Tourisme : ils lancent GreenGo, une plateforme de location d'hébergements responsables partout en France

Par l'équipe Oneheart, le 19 février 2021
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La crise de Covid-19 nous aura ouvert les yeux sur l’impact environnemental du transport aérien. Lors du 1er confinement, les émissions de CO2 générées par le secteur de l'aviation, cloué au sol par la pandémie, ont chuté de 60% par rapport à celles de 2019. Consciente de cette réalité, la jeune entreprise française GreenGo, propose des alternatives responsables et locales aux voyages à l'étranger. Nous nous sommes entretenus avec Guillaume Jouffre, cofondateur de GreenGo.

Voyage et respect de l’environnement, le pari réussi de GreenGo

Face aux restrictions de déplacements imposées par le gouvernement français, le concept de "voyager local" a fait un retour en force chez les Français. GreenGo, propose via sa plateforme en ligne, 240 logements, en France, qui en plus d’être locaux, se démarquent par leur démarche environnementale. Aujourd’hui, le tourisme représente 8% de l'empreinte carbone mondiale, les 3/4 étant liés au transport. À titre d'exemple, un trajet aller-retour en avion Paris-Buenos Aires, équivaut à 3 568kg de Co2 émis et à 178% du quota annuel pour limiter le réchauffement climatique. Les fondateurs de GreenGo, ont donc souhaité développer le tourisme durable, et mettre en avant les trésors dont regorge la France. 

Le concept de la jeune entreprise française se base sur les 3 piliers du développement durable : économique, social et environnemental. Pour le pilier économique, GreenGo cherche à favoriser une économie locale qui assure une rémunération équitable des hébergeurs. Les commissions, payées par les hôtes et perçues par la plateforme, ne s’élèvent qu’à 10%, près de 2 fois moins que sur Booking ou Airbnb, deux sites de locations d'hébergements qui s’imposent dans le secteur. Cela a notamment été possible grâce à une diminution des marges net réalisées par la jeune pousse : « On voulait faire un projet engagé vers une transition sociale et économique, et ça passe par une juste rémunération des hôtes et un juste prix pour les voyageurs », développe Guillaume Jouffre. Le pilier social lui, s’organise autour du voyage local, du partage avec les hôtes et de la découverte du territoire français. Enfin, le pilier environnemental se concentre sur la diminution de l’empreinte carbone tout en profitant d’un voyage de qualité. 

© GreenGo - La Fuste, Massif du Sancy en Auvergne

Des hébergements écolo et un lancement prometteur pour la jeune entreprise française

GreenGo sélectionne ses hébergements sur la base de 80 critères environnementaux. Les hôtes peuvent par exemple mentionner s'il y a une gare à proximité du logement, s'ils utilisent des produits locaux et de saison ou encore s'ils ont une politique active de réduction de déchets ? Les hôtes doivent être capables de remplir 10 critères sur les 80 proposés pour pouvoir apparaître sur le site de GreenGo. De plus, avant d’être sélectionné, chaque hôte reçoit un appel téléphonique de la part d’un des fondateurs de GreenGo : « C’est l’occasion d’échanger et de comprendre la démarche de la personne et sa sincérité » explique Guillaume Jouffre. Par la suite, c’est à l’hébergeur de renseigner lui-même les critères qu’il remplit ou non. Pour le moment, l’entreprise est toute jeune et n’a donc pas encore les leviers nécessaires, notamment financiers, de vérifier la véracité des propos. Un outil de mesure de leur empreinte carbone est également à disposition des hébergeurs uniquement sur le site GreenGo. Il leur suffit de rentrer leurs factures d’électricité, de consommation de gaz et d'évaluer l’empreinte carbone d’une nuit passée dans leur établissement. 


À travers leur démarche, les fondateurs de GreenGo ne cherchent pas à culpabiliser. Leur souhait est d’informer sur ce que représente, en terme d’empreinte carbone, un voyage à l’étranger : « On veut aussi montrer [qu’en France] nous avons énormément de trésors pas loin, qu’on n'a jamais vraiment découverts. On souhaite inspirer, donner des solutions de voyages pas loin et faire découvrir des pépites », raconte Guillaume. Et cela à l’air de fonctionner. En effet, depuis leur lancement le 4 février dernier, GreenGo a déjà enregistré une trentaine de réservations, et les retours voyageurs sont plus que positifs d’après Guillaume. La plateforme a également pu "profiter" de la situation sanitaire en France, car alors que les voyages à l’étranger sont déconseillés, le "voyager local” lui est mis en avant, y compris par le gouvernement. Ce dernier souhaite en effet remettre sur pied le secteur du tourisme qui a perdu 61 milliards d'euros de recettes en 2020. Alors si vous avez vous aussi l’envie de découvrir notre beau pays, tout en préservant l’environnement, n’hésitez plus, et réservez sur GreenGo

 

Par Clémence TINGRY 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close