OlFdJDSItyALcGwe w. a rejoint la communauté.

Serait-ce la fin du ticket de caisse ?

Par l'équipe Oneheart, le 06 décembre 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Ah ! Il est midi et vous avez un petit creux. Alors vous vous rendez au supermarché du coin pour assouvir votre fringale.
Vous vous emparez d’un article, voire de deux, puis vous passez en caisse.
Le montant s’affiche, vous farfouillez dans votre portefeuille et vous acquittez de la somme. Le petit ticket sort de la machine pour confirmer que vous avez bien payé.
Vous transmettez vos remerciements et vos salutations à l’hôtesse de caisse et vous vous débarrassez du petit bout de papier auquel vous n’avez même pas jeté un oeil.


Un gigantesque gaspillage

Chaque achat que nous effectuons est enregistré, inscrit et imprimé. Pourtant, vu le peu d’importance que nous accordons au ticket de caisse, surtout pour les achats quotidiens, ne serait-il pas préférable de s’en passer carrément ?

Le gouvernement abonde dans ce sens, puisqu’il voudrait interdire l’impression des tickets de moins de 10 euros. Ne paniquez pas ! Il sera toujours possible de le demander si vous le voulez vraiment, mais la norme sera bel et bien la non-impression des tickets inférieurs à 10 euros.

Ce bout de papier est imprimé 12,5 milliards de fois chaque année, en France. Un gaspillage que l’on pourrait facilement réduire. De plus, le papier des tickets de caisses contiendrait du Bisphénol A, un perturbateur endocrinien dangereux pour la santé. 

L'interdiction devrait s'étendre au fur et à mesure. La disparition des tickets de caisse pourrait concerner les sommes inférieures à 20 euros, dès 2021 puis 30 euros en 2022. Une bonne nouvelle pour la planète !

Certaines enseignes sont même passées au ticket dématérialisé, qui peut être envoyé par mail.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close