Sea Shepherd lance « Pollution d’avril » à la place du « Poisson d’avril »

Par l'équipe Oneheart, le 01 avril 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

En ce 1er avril, connu pour être un jour de farces et de plaisanteries en tout genre, l’organisation de défense des écosystèmes marins, Sea Shepherd, a décidé de détourner le traditionnel « Poisson d’avril » en « Pollution d’avril ».


Pollution d’avril : une opération pour sensibiliser à la pollution plastique


Souvenez-vous de ce cachalot retrouvé mort l’an dernier en Indonésie avec plus d’une centaine de déchets plastiques dans le corps. Pas plus tard qu’en mars dernier, 40 kg de déchets plastiques ont été retrouvés dans le ventre d’une baleine aux Philippines. Il semblerait que cela soit devenu chose courante - malheureusement. En effet, le plastique est responsable de la mort de plus de 2 millions d’animaux par an. Les scientifiques estiment que d’ici 2050, si rien n’est fait, il y aura plus de plastique que de poissons dans nos océans...de quoi faire frémir.

 

Les poissons remplacés par le plastique


Pour sensibiliser à la pollution plastique et précisément à l'impact du plastique sur les écosystèmes marins, Sea Shepherd lance « Pollution d’avril », une façon de matérialiser la disparition des animaux marins comme l’explique Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd au Figaro : « Nous souhaitons détourner le traditionnel poisson d’avril pour interpeller les gens et les pousser à agir. De façon symbolique, nous voulons démontrer que les poissons ont été remplacés par le plastique ».

 

 

Un changement radical attendu  


Alors que 8 millions de tonnes de plastique sont déversées chaque année dans les océans - soit 1 camion benne toutes les minutes-, Sea Shepherd appelle à la mobilisation générale à travers « Pollution d’avril ».


Tout d’abord, vous pouvez participer à « Pollution d’avril », il suffit simplement de vous prendre en photo avec un objet plastique collé sur le dos, à la place du traditionnel poisson. Puis postez la photo sur les réseaux sociaux avec les hashtags #PollutionDAvril et #SeaShepherd.

 

Chez One Heart, nous avons joué le jeu :

                          Pollution d'avril   Pollution d'avril


Vous pouvez également vous engager aux côtés de Sea Shepherd en participant à une collecte de déchets ou en organisant une opération nettoyage près de chez vous.


Par ailleurs, n’hésitez pas à troquer les objets en plastique à usage unique pour des alternatives durables. L’association rappelle cependant que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close