New York : acheter son animal de compagnie dans une animalerie ne sera plus possible

Publié le 9 juin 2022
Par Tanguy ANDRÉ
Temps de lecture : 1 min
L’État de New York rejoint la Californie, le Maryland et Washington en interdisant les animaleries de vendre des chiens et des chats. Kathy Hochul, la gouverneur, s'apprête à signer un arrêté favorisant le bien-être animal.

Une avancée pour le bien-être animal 

Puppy Mill Pipeline Bill, c’est le nom d’un projet de loi qui va entrer en vigueur dans l’Etat de New York. Il interdit au grand public, la vente de chiens et de chats dans les animaleries. Les établissements vont ainsi être soumis à cette nouvelle loi. Par celle-ci, le gouverneur souhaite venir en aide aux refuges qui sont dépassés par la situation. Aux États-Unis, plus de 6,5 millions d’animaux domestiques sont déposés chaque année dans des associations d'accueil. Ainsi, l’objectif est de favoriser l’adoption et de limiter le marchandage d’animaux.

Un moyen efficace pour stopper les "usines à animaux"

L'État de New York est l’une des régions qui possède le plus d'"usines à chiot". Elles sont constamment critiquées pour leurs mauvaises conditions de vie et de reproduction massive. Pourtant, les animaleries se procurent les nouveau-nés par ces structures pour ensuite les vendre. Linda B. Rosenthal, membre de l’Assemblée de l’État de New York, évoque face aux députés l’importance de la loi : « Interdire la vente de chiens, de chats et de lapins dans les animaleries de New York portera un coup presque mortel aux usines à chiots ».

Le bien-être animal est un sujet qui est de plus en plus pris au sérieux aux États-Unis. En 2023, la Californie interdira la fabrication et la vente de fourrure d’origine animale. Concernant la France, il faut attendre 2024 pour que les chiens et les chats soient interdits à la vente dans les animaleries