Sans-abri : les bons réflexes à avoir pendant la canicule

Par l'équipe Oneheart, le 24 juin 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que Météo France a déjà placé cinq départements d’Ile-de-France en vigilance orange à la canicule, la France se prépare à vivre une vague de chaleur sans précédent pour un mois de juin. Une période difficile à vivre notamment pour les sans-abri, souvent oubliés en été.

« On oublie un peu les SDF en été » déclarait au micro de RMC, Bruno Morel, directeur général d’Emmaüs Solidarités. Souvent aidés en hiver, les sans-abri le sont bien moins à l’approche de l’été et des grosses chaleurs. Malgré les quelques moyens mis en œuvre par les municipalités, chacun peut, à son échelle, avoir de bons réflexes pour les aider.

 

Veiller à ce qu’ils soient bien hydratés

En période de canicule, la déshydratation est fréquente surtout pour les sans-abri qui peuvent rester des heures au soleil sans boire ou s’asperger d’eau. Si vous le pouvez, munissez vous de bouteilles d’eau fraiche afin de les distribuer aux sans-abri. La mairie de Paris a notamment mis en place un dispositif pour distribuer près de 5 000 gourdes aux personnes vivant dans la rue. Par ailleurs, vous pouvez également les orienter vers différents points d’eau comme les fontaines ou les brumisateurs.

 

Les orienter vers des endroits frais et ombragés

Rien de plus simple que de téléphoner à une association ou à un centre d’action sociale pour savoir s’il y a des lieux climatisés mis à disposition pour les sans-abri. Les sensibiliser aux parcs, dont certains sont ouverts toute la nuit en cas de fortes chaleurs, est également primordial. En effectuant ces démarches, vous devenez un relai d’informations essentiel. Par ailleurs, des places de mise à l’abri peuvent être mobilisées comme le fait la région Ile-de-France qui a débloqué près de 138 places en prévision de la canicule.

De manière générale, il vaut mieux rester vigilant et attentif lorsque vous croisez le chemin d’un sans-abri. Avoir les bons reflexes c’est aussi appeler le samu ou les pompiers en cas de doutes sur leur état de santé. En cas de doute, n'hésitez pas à télécharger l'application Entourage qui facilite la coordination entre bénévoles, particuliers, professionnels de santé, voisins et les personnes victimes d'exclusion.

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close