Le Costa Rica devient le premier pays d'Amérique centrale à légaliser le mariage pour tous

Par l'équipe Oneheart, le 26 mai 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Ce mardi, le Costa Rica est officiellement devenu le premier pays d'Amérique centrale à reconnaître le mariage entre les personnes de même sexe. La décision a été rendue par la Cour suprême de justice du pays après un délai de 18 mois laissé aux représentants de la Chambre parlementaire pour délibérer. La nouvelle a bien été accueillie et relayée par les médias, mais le Coronavirus a empêché les festivités.

 

Le Costa Rica, premier pays d'Amérique centrale à légaliser le mariage gay 

 

Depuis tôt ce matin, la Cour suprême de justice a acté la décision, il est désormais possible pour la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) du Costa Rica de se marier. Cette bonne nouvelle intervient après une longue période de discussions sur le mariage civil. La Cour interaméricaine des droits de l'homme avait laissé un délai de 18 mois aux parlementaires pour modifier une loi datant de 2018, qui interdisait le mariage pour tous. Le délai arrivant à échéance, le mariage entre les personnes de même sexe a de facto été autorisé. 

Les médias se sont empressés de diffuser l'information notamment en inaugurant une campagne de publicité intitulée "Sí acepto" (Oui je le veux !). De nombreux programmes relatant les combats de la communauté LGBT ont été prévus dont l'intervention la Haute-commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme et ex-présidente du Chili, Michelle Bachelet.

Plusieurs couples avaient déjà prévu de "se dire oui" ce mardi, et ce dans un contexte de crise sanitaire difficile. La pandémie de Covid-19 a empêché l'organisation des festivités prévues. Le Costa Rica est devenu depuis ce mardi, le premier pays d'Amérique centrale à adopter le mariage pour tous, ainsi que le 8e pays du continent américain et le 29e pays au monde. 

 

Dans un tweet publié ce matin, Victor Madrigal-Borloz, un avocat du Costa Rica, a salué le travail des nombreux activistes qui ont lutté en faveur de ce changement : "Dans quelques heures, mon pays, le Costa Rica, reconnaîtra le mariage entre les personnes de même sexe. Un moment de joie et de gratitude extraordinaire rendu possible grâce au travail de tant de militants mais aussi un temps de réflexion pour toutes ces personnes qui ont vécu sans voir ce moment".

 

Les organisations de défense des droits de l'homme saluent cette décision historique 

"Ce changement provoque une transformation sociale et culturelle significative qui va permettre à des milliers de personnes de se marier légalement", a commenté le Président de la République du Costa Rica, Carlos Alvarado. Et les réactions positives des associations ne se sont pas faites attendre. 

L'ILGA (International lesbian and gay association) qui défend les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexuées a réagi sur Twitter : "Nous nous réjouissons avec vous : félicitations à tous ceux qui ont travaillé si dur pour que cela se réalise !"

Rappelons que les continents européen et américain ont été les premiers à offrir les mêmes droits à tous leurs citoyens, sans discrimination d'orientation sexuelle. L'Asie et l'Afrique font partie des régions du monde où être homosexuel(le), bisexuel(le) ou trans est toujours fortement discriminé et parfois condamné. Sur l'ensemble de la population mondiale, seuls 15% des couples homosexuels sont autorisés à s'unir. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close