La « Maison des réfugiés » à Paris, un lieu d’accueil et de renseignements

Par l'équipe Oneheart, le 25 juin 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Dans le 14ème arrondissement de Paris, la « Maison des réfugiés », financée par la Mairie de Paris, a ouvert ses portes. Destinée aux réfugiés, aux migrants comme aux Parisiens, l’objectif est de centraliser les activités et d’organiser l’accompagnement socio-professionnel.

Située au 50 boulevard Jourdan dans le 14ème arrondissement de Paris au rez-de-chaussée d’un centre d’hébergement d’urgence, la « Maison des réfugiés » permet « l’accueil et l’accompagnement dans les démarches d’intégration sociale et professionnelle » pour tout migrant ou réfugié précise la Mairie de Paris dans son communiqué.

« Permettre l’insertion des personnes dès leur arrivée sur notre territoire »

Sur place, la gestion de la Maison est assurée par Emmaüs Solidarités ainsi que par l’association Singa, active dans l’hébergement citoyen et dans l’emploi des réfugiés. Financée à hauteur de 500 000 euros chaque année, cette nouvelle structure entend proposer plusieurs activités avec un espace dédié à l’hébergement citoyen. « Paris est une Ville Refuge. Nous avons créé la Maison des réfugiés pour permettre l’insertion des personnes dès leur arrivée sur notre territoire. Apprendre le français, avoir accès à la formation et à l’emploi, à l’hébergement citoyen et à des activités sportives et culturelles, sont les clés d’une insertion réussie dans notre ville » rappelle Anne Hidalgo, la Maire de Paris.

D’ici deux ans, ce lieu sera définitivement installé sur le « site de Jean-Quarré », un ancien lycée hôtelier qui s’est mué en squat symbolisant la crise des migrants en 2015 puis transformé en centre d’hébergement en 2016.

 

 

 

Crédit photo : François Guillot/AFP

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close