La fracture numérique s’intensifie avec le confinement

Par l'équipe Oneheart, le 29 avril 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le confinement s’avère être une période difficile pour tout le monde, mais avec les progrès technologiques, cette dernière est plus supportable. Malheureusement, de nombreuses personnes ne vivent pas le confinement de la même façon. En effet, depuis le début du confinement, la fracture du numérique s’est intensifiée : familles défavorisées, étudiants précaires, sans-abri, personnes âgées… tous souffrent de cette fracture. Pour gommer ces inégalités, des associations et entreprises sociales viennent en aide aux personnes en grande précarité, fragilisées et éloignées du numérique.

 

13 millions de personnes éloignées du numérique en France

Aujourd’hui, grâce à Internet, il paraît simple que d’appeler ses amis en visio, de programmer des apéros en ligne, de se divertir mais aussi de travailler à distance et d’organiser des réunions en visio conférence avec ses collègues, de suivre des cours en ligne, ou encore d’effectuer ses démarches administratives et de se soigner. Or, toutes ces activités se corsent lorsque l’on n’a pas de matériel informatique, ni de connexion internet ou que l’on ne maîtrise pas les outils informatiques. Selon la mission Société Numérique qui vise à accompagner la transition numérique des territoires, 13 millions de Français sont éloignées des nouvelles technologies, ceci s’expliquant par de multiples facteurs sociaux et géographiques. Dans un rapport publié en octobre 2019, l’Insee ajoute que l’illectronisme, c’est-à-dire l’incapacité à utiliser des appareils et outils numériques, concerne 17% des Français.

 

Une #ConnexionDurgence pour les élèves et étudiants exclus du numérique

Alors que les élèves sont confinés depuis plus d’un mois, nombreux sont ceux à ne pouvoir continuer les devoirs et les cours à distance. Quinze jours après le début du confinement, le Ministre de l’Education nationale et de la jeunesse avait estimé qu’entre 5 et 8% des élèves avaient été perdus par leurs professeurs, faute d’équipements informatiques. Pour éviter tout décrochage scolaire, les associations Break Poverty, Emmaüs Connect et Collectif Mentorat se sont mobilisées au sein du Collectif “Connexion d’Urgence” pour accompagner 10 000 jeunes défavorisés qui ont perdu tout lien avec l’école. Elles en appellent pour cela, à la générosité des entreprises, des institutions publiques et des particuliers afin d’équiper en urgence des jeunes. Par exemple, en faisant un don de 250 euros, vous offrez un ordinateur reconditionné à un jeune défavorisé. A ce jour, grâce à la générosité de nombreux acteurs, 4000 ordinateurs sont en cours de distribution, afin d’offrir les mêmes chances de réussite à tous les jeunes. 

 

Permettre aux sans-abri de contacter leurs proches et les services d’urgence

Aujourd’hui, 50% des sans-abri possèdent un téléphone portable, leur permettant de garder contact avec leur entourage et de contacter les services d’urgence. En temps normal, il leur est possible de recharger leur téléphone dans certains lieux publics et chez certains commerçants, membres du réseau Le Carillon par exemple. Or, avec la période de confinement, les personnes sans-abri se retrouvent davantage coupées du monde. Pour cette raison, l’Armée du Salut a lancé “Free plugs”, une initiative pour permettre aux personnes qui sont à la rue, de recharger leur téléphone. Comment ça marche ? Où que vous soyez, si vous habitez le 1er ou le 2ème étage, vous pouvez laisser dépasser une rallonge électrique de votre fenêtre. Néanmoins, il importe de prendre garde aux mesures de sécurité et d’hygiène rappelées par l’Armée du salut. 

 

Une solidarité numérique pour gérer ses démarches en ligne essentielles

Comment faire mes courses en lignes ? télécharger mon attestation de sortie ? effectuer mes démarches auprès de Pôle Emploi ? Autant de réponses que l’on peut trouver sur le site solidarite-numerique.org lancé par le Med Num, acteur de la médiation et de l’inclusion numérique. A cela, s’ajoutent de multiples ressources utiles et pratiques dans le cadre professionnel et personnel, pour se former simplement aux outils numériques ainsi qu’aux logiciels. Vous apprendrez par exemple à envoyer des pièces jointes trop lourdes, à organiser des visioconférences avec vos collègues... Par ailleurs, face au confinement, des acteurs du numérique ont rapidement réagi pour accompagner au mieux les associations dans leur transition numérique. C’est le cas par exemple de Hello Asso qui organise en cette période de crise des formations en ligne et met à disposition de tous, ses conseils et astuces pour créer, gérer et financer son association.

 

Des tablettes distribuées dans les EHPAD et les structures hospitalières et sociales pour garder le lien

Quid de nos aînés dans les EHPAD, loin de leurs proches ? des personnes malades isolées dans les hôpitaux ? Comment gardent-ils le lien avec leurs proches pendant cette crise sanitaire ? Pour permettre aux personnes âgées dans les EHPAD et aux patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux de garder le lien avec leurs proches, la Fondation Simplon créée par l’entreprise sociale et solidaire Simplon.co et le Collectif d’entreprises pour une économie plus inclusive en France, ont imaginé un dispositif solidaire, “Gardons le lien”, pour rompre l’isolement des personnes vulnérables et rassurer leurs proches. Des tablettes sont ainsi distribuées dans les EHPAD, les hôpitaux et les structures sanitaires et sociales. Grâce aux dons d’entreprises et de particuliers de matériel neuf ou reconditionné, nos aînés et nos malades peuvent garder le lien avec leurs proches.

 

Bien que cette période de crise sanitaire viennent creuser davantage des inégalités existantes et accentuent la fracture numérique, de nombreux acteurs se mobilisent pour l'amoindrir. Plus que jamais, nous devons unir nos forces et être solidaires les uns envers les autres !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du web le plus bel endroit de la Terre

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close