Coronavirus : Le gouvernement met à disposition des chambres d’hôtels pour les sans-abri

Par l'équipe Oneheart, le 19 mars 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Depuis que le confinement a été rendu obligatoire par le gouvernement français, la situation des sans-abri face au Coronavirus inquiète. Lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale ce matin, le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie annonçait deux priorités : la mise à disposition de chambres d’hôtels pour les sans-abri et l’ouverture de « centres dédiés » pour ceux qui seraient atteints du Covid-19.


170 places d’ici la fin de la semaine à Paris


Depuis quelques jours, le gouvernement est en train de réquisitionner des chambres d’hôtel dans la capitale pour venir en aide aux personnes sans domicile fixe. D’ici la fin de la semaine, 170 places devraient se libérer pour les accueillir. « Cette mise à l’abri nécessite des dispositifs particuliers, on privilégie notamment les chambres individuelles, les hôtels » explique-t-il. Pour cela, le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales bénéficie d'une enveloppe de 50 millions d'euros. A cela, s'ajoutent 600 chambres d'hôtel mises à disposition par le groupe hôtelier français Accor.

Par ailleurs, avec l’aide des réseaux associatifs, des collectivités et des entreprises, le gouvernement réfléchit à des solutions d’hébergement supplémentaires. « Il est de notre devoir de protéger les plus fragiles [...] La solidarité ne ne doit pas être une victime du Covid-19 » a insisté Julien Denormandie.


Pour rappel, face à la propagation du Coronavirus, le gouvernement avait d’ores et déjà annoncé une prolongation de la trêve hivernale jusqu’au 31 mai. Les structures d’hébergement restent donc ouvertes deux mois de plus et continuent d’accueillir les publics les plus vulnérables.


Des « centres dédiés » pour les sans-abri atteints du Coronavirus


Pour toutes les personnes sans domicile fixe qui seraient touchées par le Coronavirus mais qui ne nécessiteraient pas d’hospitalisation, Julien Denormandie annonce l’ouverture de « centres dédiés », autrement appelés « centres de desserrement ». Les deux premiers ouvriront dans les prochains jours en Ile-de-France pour un total de 150 places prévues sur l’ensemble du territoire où 80 sites ont déjà été pré-identifiés par les préfets. Le ministre a tout de même précisé au micro de France info « Soyons clairs, un sans domicile fixe qui tombe malade et qui doit aller à l’hôpital, il y va. Mais un SDF qui a le Covid-19 et qui n’a pas besoin de rester à l’hôpital, il est placé dans des sites créés exprès avec toutes les dispositions nécessaires. »

 

 

Et les collectes alimentaires ?


Face à la situation, il est difficile pour les associations de maintenir les distributions alimentaires, faute de personnels et de moyens. Elles sont nombreuses à appeler au renfort de bénévoles et au don, notamment les Restos du Coeur, le Samu social, le Secours Populaire, la Fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité. Le gouvernement envisage une plateforme pour aider les associations à s'organiser et mettre en lien avec elles, toutes celles et ceux qui souhaiteraient donner un coup de main. Pendant son allocution, Julien Denormandie a tenu à saluer « le courage, la sérénité et le professionnalisme » des associations.

 

FAP-coronavirus-benevoles

 

RDC-coronavirus-benevoles

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close