À la Rochelle, du rugby santé pour aider les personnes souffrant de cancer

Publié le 24 mai 2022 (modifié le 25 mai 2022 à 12h12)
Par Anne-Sophie de Monès
Temps de lecture : 3 mins
À la Rochelle, le club de rugby du Stade Rochelais propose un programme de rugby santé pour les personnes atteintes de cancer ou en rémission, principalement des femmes. Chloé Stévenet, en charge de la communication du club, nous a donné les détails de ce programme qui lui tient à coeur.
stade-rochelais-section-rugby-santé

La naissance d’un sport santé collectif adapté à une pathologie grave 

Le Stade Rochelais de la Rochelle est un club de rugby professionnel avec une équipe de rugbymen qui évolue dans le top 14 (l'équipe est en finale de la coupe d'Europe 2022 pour la deuxième année consécutive). Avec leur partenaire, une mutuelle santé, ils se sont assez naturellement tournés vers le rugby santé. Leur première volonté était de montrer que Le Stade Rochelais est un club ouvert à tous, pas seulement limité au sport professionnel. Soutenus par la Fédération de rugby et la Ligue contre le cancer, ils ont décidé de monter une équipe de rugby santé. 

Initié en juin 2021 pour une phase test, le projet a pu démarrer, sans effort de communication particulier, grâce à la capacité de la Ligue contre le cancer à toucher les personnes concernées. La section a pu officiellement commencer en septembre pour une première saison. 

Une équipe de rugby principalement féminine

L’équipe est constituée d’une vingtaine de personnes, soit en cours de traitement, soit en rémission d’une pathologie cancéreuse. Elle est majoritairement féminine puisque seulement deux garçons en font partie, et principalement constituée de victimes de pathologies cancéreuses.

« Nous ne sommes pas sectaires sur le cancer, si une personne est touchée par une autre pathologie permettant une activité physique adaptée elle est la bienvenue » annonce Chloé Stévenet. Toute personne touchée par une maladie ou en rémission est accueillie. Le programme est scrupuleusement encadré par les deux entraineurs Steven Parks et Leslie Delfau ainsi qu'une équipe médicale qui se charge de faire passer des tests aux intéressé(e)s pour s’assurer que leur état leur permet de suivre cette activité physique régulière. 

Comment peut-on concilier rugby et cancer ?

Chloé Stévenet nous reprend quand on qualifie le rugby de "sport violent" : " le rugby est avant tout un sport de contact qui nécessite effectivement une musculature développée pour gérer les impacts. C’est pourquoi le rugby que nous pratiquons dans le programme est adapté. Les contacts sont remplacés par des touchés, et les plaquages par la technique du flag : les joueurs et joueuses doivent attraper un drapeau accroché à l’aide d’un scratch sur leur adversaire. Les collisions sont donc absentes du jeu. Le ballon oval est quant à lui bien présent et la notion de le faire avancer pour gagner du terrain aussi.

Le club vient de faire passer un questionnaire pour connaître le ressenti des joueurs et joueuses après cette première saison afin de calibrer l’opération et y apporter des améliorations éventuelles . « Les retours spontanés, sur les bords du terrain, sont pour le moment excellents » se félicite Chloé. Une chose est sûre, le sport collectif en général et le rugby en particulier, mettent en avant un esprit d’équipe solidaire. Ces valeurs sont importantes quand on traverse une maladie. Les études cliniques ont montré l’impact d’une activité sportive régulière et adaptée sur des patients atteints de pathologie grave. Elle est bénéfique sur un aspect physique bien sûr mais aussi sur un aspect psychologique, pour sortir le traitement de la tête et se retrouver en groupe. 

Le Stade Rochelais veut faire connaître le projet pour montrer qu’une telle activité existe, qu’il soit dupliqué, afin qu’il puisse bénéficier à un maximum de personnes qui en ont besoin.

« On sait que cela ne déplacera pas les foules sur les tournois mais on sent que c’est apprécié de notre public.  Il jouit déjà d’une certaine notoriété, on nous parle aujourd’hui beaucoup du programme rugby santé sans trop de communication » se réjouit Chloé. 

Prochain objectif du club de la Rochelle, développer ce sport santé à un autre sport collectif, le basket !