En 2022, l’Australie ouvrira un refuge pour les ornithorynques qui sont menacés d’extinction

Par l'équipe Oneheart, le 30 avril 2021 (modifié le 03 mai 2021)
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Situé au nord-ouest de Sydney en Australie, le zoo de Taronga ouvrira dès l’année prochaine un refuge consacré aux soins d’urgences des ornithorynques. Cette espèce est menacée d’extinction sur le territoire australien, notamment à cause des feux de forêts et de la sécheresse.

 

Le centre de soins d’urgences accueillera 65 ornithorynques 


Pendant l’été 2019, les feux de forêts qui ont sévi en Australie ainsi que les épisodes de sécheresses prolongés, ont considérablement ravagé les habitats naturels des ornithorynques. Au total, près de 3 millions d’ornithorynques sont morts dans les incendies. Une étude réalisée en janvier 2020 par les scientifiques du Centre pour les sciences de l'écosystème de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW), avait révélé que la population des ornithorynques avait baissée de 50 % depuis la colonisation européenne de l’Australie, il y a deux siècles. Tous ces événements ont poussé le zoo de Taronga, situé dans la ville de Dubbo, située au nord-ouest de Sydney, à créer un espace, pouvant accueillir 65 ornithorynques, dédié aux soins de ces animaux en voie d’extinction. 

Le zoo de Taronga est parvenu à sauver sept monotrèmes (espèces animales qui sont à la fois des mammifères et des ovipares) mais espère en sauver davantage et à plus grande échelle. « Nous les garderons aussi longtemps que leurs conditions le nécessitent. Nous pouvons les garder des années si nécessaire, mais ce n’est que ce que nous voulons faire », a dévoilé Phoebe Meagher, conservatrice de la vie sauvage au zoo de Taronga. Outre le sauvetage et la conservation des ornithorynques, le centre de soins servira aussi de réhabilitation aquatique pour les espèces. 

 


Par Léa Bourgoin

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close