Dans le sud de la France, une baleine grise, seule et égarée, inquiète les scientifiques

Par l'équipe Oneheart, le 04 mai 2021
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Une jeune baleine grise a été observée par le Réseau National Echouages (RNE), dans les Alpes-Maritimes, non loin du port de Bormes-les-Mimosas. Amaigri, le mammifère s’est retrouvé égaré loin de la Californie, loin de son habitat naturel, avant de se perdre au large des côtes méditerranéennes.


Le mammifère marin s’est perdu pendant sa première saison de nourrissage


Mesurant entre 7,5 et 8 mètres, le baleineau âgé d’une quinzaine de mois, a d’abord été aperçu à Antibes puis à Carry-le-Rouet, le dimanche 2 mai 2021. Selon le RNE, qui a pour objectif d'améliorer la connaissance des populations de mammifères marins et de tortues par la récolte de données biologiques et écologiques, cette baleine grise, égarée, est le premier spécimen observé au large des côtes françaises. Les scientifiques ont expliqué que le baleineau a déjà été vu au Maroc début mars et en Italie ces dernières semaines. « Il est possible que cette baleine, née en Californie, se soit perdue en mer de Beaufort lors de sa première saison de nourrissage et qu’au lieu de redescendre vers le Pacifique, elle ait emprunté l’Atlantique avant de se retrouver piégée en Méditerranée », a dévoilé Adrien Gannier, membre du Groupe de recherches sur le cétacé (Grec). 


Cette situation est jugée critique par l’Office français de la biodiversité (OFB) qui craint une issue fatale pour l’animal visiblement très amaigri. L’OFB espère que, dans les prochaines semaines, des prélèvements puissent être effectués afin de connaître l’origine de cette baleine grise : « Il y a un enjeu important à identifier génétiquement cette baleine rarissime, qui pourrait provenir de deux groupes distincts des baleines grises du Pacifique nord, celui de l’ouest et celui de l’est », rappelle l’organisation. Cette dernière demande à toutes les personnes ayant aperçu la baleine, de noter sa position GPS et de contacter immédiatement la permanence au 06 87 91 03 32 afin que des experts puissent agir. 

 

Par Léa Bourgoin

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close