Climat : des députés veulent interdire certains vols intérieurs

Par l'équipe Oneheart, le 07 juin 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

A l’occasion de l’examen de la Loi d’orientation des mobilités à l’Assemblée nationale, plusieurs députés souhaitent faire interdire de nombreux vols domestiques au profit de trajets en train, moins polluants.

Paris-Marseille ou encore Paris-Bordeaux, ces lignes aériennes vont, peut-être, disparaitre dans les prochaines années. 1h, c’est le temps nécessaire pour rejoindre Bordeaux depuis Paris, c’est à peine une heure de moins qu’un trajet en train. Un gain de temps qui a des conséquences néfastes pour la planète.

 

L’avion, plus polluant que le train

Selon la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), un vol Paris-Bordeaux émet 72,4 kg de CO2 par passager. Pour ce même trajet, le train en émet 1,394 kg, d’après la SNCF, soit une consommation 52 fois moins importante. Une donnée qui peut paraître surprenante car le trafic aérien ne représente que 1,1% des émissions de CO2 en France. Or l’avion ne représente qu’une minorité des déplacements par rapport à la voiture, ce qui le rend 2,5 fois plus polluant que cette dernière selon l’enquête menée par Le Monde.

Ainsi Delphine Batho, députée et présidente de Génération Ecologie, propose de remplacer les vols sur des distances réalisables en moins de 5h en train. Le député de la France Insoumise, François Ruffin, suggère la même chose mais cela concernerait les trajets en train de moins de 2h30.

Une réduction conséquente des trajets en avion

Selon le Bulletin statistique du trafic aérien commercial, près de 26,8 millions de passagers ont été transportés en 2018 entre deux villes de métropole. En fonction de la proposition de Delphine Batho, près de 13,8 millions de vols intérieurs sur les 26,8 seraient remplacés par des trajets en train, estime Le Monde. Ce nombre s’élève à 6,6 millions dans le cadre de la proposition de François Ruffin.

De telles mesures réduiraient d’un quart le trafic aérien, ce qui permettrait de faire baisser sensiblement les émissions de gaz à effet de serre.

 

 

 

Crédit photo : Philippe Clément / BELGA / AFP

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close