Ces restaurateurs ouvrent les portes de leur établissement à des cuisiniers réfugiés

Par l'équipe Oneheart, le 02 octobre 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Cuisiner pour mettre en valeur la diversité culinaire, c'est ce que prône le Refugee Food Festival durant le mois d'octobre dans toute la France. Depuis 2016, des restaurateurs laissent leur cuisine à des réfugiés cuisiniers le temps d'une journée, pour faire découvrir les spécialités de leur pays.

Coup d'envoi à Dijon pour la nouvelle édition du Refugee Food Festival

À travers le Refugee Food Festival, restaurateurs français et réfugiés cuisiniers font rayonner la gastronomie étrangère pour tisser des liens et « faire découvrir des saveurs venues d'ailleurs ». C'est en 2016 que Charlotte Paget et Agathe Esposito ont décidé de créer cette le Refugee Food Festival, soutenu par l'ONG Food Sweet Food et appuyé par l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Cette année, c'est la ville de Dijon qui ouvre la marche et accueille du 1 er au 4 octobre, des réfugiés familiers au monde de la cuisine. Au sein du restaurant Le Parapluie, c'est un dîner soudanais, préparé par Abd Alwahab Mohammed, qui a eu lieu jeudi. Ce vendredi, c'est au tour de la cuisinière Shefali Roy Sarkar. Cette dernière animera dès 10h, un atelier de cuisine bangladaise à La Maison-phare

Un festival culinaire basé sur 3 objectifs

Les fondateurs de l'association Food Sweet Food se sont rendu compte que la cuisine dans son intégralité permettait de « rapprocher les gens, briser les stéréotypes » mais aussi que c'était « un formidable levier d'intégration » . Pour briser les préjugés, l'équipe de Food Sweet Food a dégagé trois objectifs :

  • Faire évoluer les regards sur les personnes réfugiées, grâce au pouvoir universel de la cuisine;
  • Accélérer l'insertion professionnelle des personnes réfugiées dans la restauration;
  • Rassembler la société civile autour de la table, et faire découvrir des saveurs venues d'ailleurs.

Sésame, un programme de formation gastronomique pour les réfugiés

En dehors de ces évènements culinaires, le Refugee Food Festival a aussi lancé un programme intitulé Sésame qui « forme les réfugiés au métier de commis de cuisine et les accompagne dans leur insertion professionnelle »Jusqu'au 25 octobre, 44 restaurateurs de plusieurs grandes villes, à savoir Strasbourg, Bordeaux, Paris, Lille, Marseille, Rennes, Nantes et Lyon, vont ouvrir les portes de leur établissement aux cuisiniers et commis réfugiés pour des moments de partage et de solidarité. Une façon de mettre en valeur les lieux d'accueil et créer une relation ou restaurateurs et cuisiniers se transmettent conseils et astuces culinaires

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à mettre du beurre bio dans les épinards

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close