Bretagne : Tête dans le sable, ils demandent des mesures strictes face à la prolifération des algues vertes

Par l'équipe Oneheart, le 11 juin 2021 (modifié le 14 juin 2021)
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Dans un rapport publié en avril 2021, le Centre d'étude et de valorisation des algues (CEVA) de Pleubian dans les Côtes-d'Armor a révélé que le taux d'algues vertes échouées était supérieur aux années passées. Pour lutter contre ces algues toxiques, l'association Eau et Rivière de Bretagne a manifesté à la Cité de la voile à Lorient pour dénoncer l'inaction de l'État face à ce problème environnemental.

 

La surface d'algues échouées supérieure à 30 % par rapport aux années précédentes

La préfecture de Bretagne a révélé dans son rapport d'observations d'avril 2021, que les algues vertes échouées gagnaient du terrain de plus en plus rapidement. La baie de Saint-Brieuc concentre « à elle seule près de 90 % de la surface d’algues échouées observée » assure la CEVA et la préfecture de Bretagne. De plus, les chercheurs affirment que l'augmentation de la présence d'algues vertes reste inédite et particulièrement impressionnante. « Dans les baies sableuses, la précocité des échouages serait largement supérieure à la moyenne – la surface d’algues échouées serait supérieure de 30 à 40 % à la moyenne des mois d’avril de la période 2002-2020 – mais resterait sensiblement inférieure aux années 2019 et 2017, qui avaient été extrêmement précoces », dévoile le rapport.

Cet échouage précoce inquiète fortement les chercheurs ayant travaillé sur ce rapport puisque ces algues, chargées en nitrate, deviennent toxiques une fois qu'elles s'entassent sur les bords de plages, elles se dessèchent et commencent à fermenter sous une croûte qui se forme à la surface. Au final, cette décomposition cause la formation de deux gaz très toxiques, à savoir l'ammoniac et le sulfure d’hydrogène. En mai dernier, le Sénat avait, dans un second rapport, critiqué la gestion de la lutte contre les algues vertes. Celui-ci expliquait que malgré la baisse du taux de nitrate, les nappes phréatiques, elles, rejetteront pendant longtemps encore la pollution accumulée par les nombreuses années de mauvaises pratiques agricoles.

 

Des bénévoles dénoncent la politique de l'État concernant la gestion des algues vertes

Samedi 5 juin 2021, les bénévoles de l'association Eau et Rivières de Bretagne (ERB) ont réalisé une manifestation à la Cité de la voile à Lorient. En effet, plus de 500 personnes ont décidé de mettre la tête dans le sable pour dénoncer "la politique de l'autruche" et donc l'inaction des politiques face à la prolifération des algues vertes.

 

Vidéo de la manifestation du 5 juin 2021 publiée par l'association Eau et Rivières de Bretagne (©EauetRivières)

Cette initiative fait suite à la décision rendue par le tribunal administratif de Rennes qui a demandé au préfet de Bretagne de prendre, dans un délai de 4 mois, des mesures strictes et réglementaires contre les algues vertes qui envahissent les plages. Cela aura aussi pour but de renforcer les actions déjà mises en œuvre, mais aussi de prévenir un maximum l'arrivée des marées vertes. Les associations saluent ces mesures, mais dénoncent le fait qu'elles ne soient pas obligatoires mais "seulement suivies sur la base du volontariat".

 

 

Par Léa Bourgoin

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close