Antarctique : découverte de 11 nouvelles colonies de manchots empereurs

Par l'équipe Oneheart, le 10 août 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le 4 août dernier, deux chercheurs de la British Antarctic Survey (BAS) ont découvert 11 nouvelles colonies de manchots empereurs, grâce à des images satellites. 


Une découverte réalisée depuis l’espace


Depuis 2009, les deux chercheurs britanniques Peter Fretwell et Philip Trathan utilisent des images satellitaires afin d’étudier les colonies de manchots empereurs. Pour cette nouvelle étude, les chercheurs se sont servis des images des satellites Sentinel 2A et Sentinel 2B - développés dans le cadre du programme Copernicus- qui servent habituellement à surveiller les surfaces terrestres (zones agricoles, écosystèmes, forêts...).

En observant les images de ces satellites, Peter Fretwell et Philip Trathan ont aperçu des traces de déjections de manchots, du guano, qui permet de révéler la présence de colonies. Par cette méthode d’observation, onze nouvelles colonies ont donc pu être identifiées. Parmi elles, trois avaient déjà été remarquées mais jamais confirmées. Cette découverte porte désormais à 61 le nombre de colonies de manchots empereurs à travers le continent.

 

Observation satellite. ©DONNÉES COPERNICUS / SENTINEL / ESA


Une bonne nouvelle à relativiser 


Cette découverte est forcément une bonne nouvelle pour l’espèce, mais elle est cependant à relativiser. « C'est une découverte passionnante. Les nouvelles images satellites du littoral de l'Antarctique nous ont permis de trouver ces nouvelles colonies. » explique le Dr Peter Fretwell dans un communiqué. Bien que le nombre de couples reproducteurs soit ainsi passé de 265 500 à 278 500, l'espèce est toujours autant menacée d'extinction. 

Le réchauffement climatique accélère la fonte des glaces, pourtant essentielles à la reproduction et donc à la survie de l'espèce. « Bien que ce soit une bonne nouvelle que nous ayons trouvé ces nouvelles colonies, les sites de reproduction se trouvent tous dans des endroits où les projections récentes des modèles suggèrent que les manchots empereurs vont décliner. » ajoute le Dr Phil Trathan. Les chercheurs ont affirmé qu’ils avaient prévu de surveiller attentivement ces sites.

 

 

Par Chloé Sappia

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close