29 propositions présentées pour lutter contre l'isolement et le suicide chez les agriculteurs

Par l'équipe Oneheart, le 04 décembre 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Dans un rapport remis le 1er décembre au Premier Ministre, Jean Castex, le député LREM Olivier Damaisin a présenté 29 propositions pour lutter contre le suicide et le mal-être chez les agriculteurs. Celui-ci préconise plus d'accompagnement et plus de repos. 

Plus d'écoute pour éviter l'isolement des agriculteurs

Olivier Damaisin, député LREM, a présenté un rapport détaillé sur six mois visant à combattre le mal-être chez les agriculteurs. Les derniers chiffres qui remontent à 2015 ont montré que 372 agriculteurs s'étaient donnés la mort. Pour Olivier Damaisin, ce chiffre a depuis fortement augmenté tant les difficultés financières se sont ajoutées à l'isolement. Il met en lumière ces fermes et ces agriculteurs isolés de tout, presque seuls au monde. En 2019, l'acteur français Guillaume Canet, avait incarné un agriculteur en détresse dans le film Au nom de la terre. Dans une interview, il avait notamment expliqué que ce sujet l'avait profondément touché et marqué.

 

 

Pour lutter contre l'isolement qui mène parfois au suicide, le député a demandé, entre autres, à ce qu'un référent ou un délégué soit nommé dans chaque département. Son rôle serait d'orienter les agriculteurs, en trouvant des solutions concrètes pour les aider. Dans la même lignée, Olivier Damaisin désire la mise en place de "sentinelles", c'est-à-dire des personnes présentes dans l'entourage d'un agriculteur qui auront pour mission de "prévenir toute détresse" en communiquant régulièrement avec les propriétaires de fermes. Ces sentinelles pourront être aussi bien, des vétérinaires et des salariés de coopératives que des élus locaux. 

Mise en place d'une aide au répit

Pour la plupart des agriculteurs, les moments de répit ne sont pas monnaie courante. Or, pour qu'il y ait un bien-être, il faut instaurer des temps de pause et de repos. « Il est anormal qu'un agriculteur ne puisse jamais partir en vacances. Il voit ses voisins, sa famille, qui prennent des vacances régulièrement et lui ne peut pas prendre quelques jours chaque année. Il y a un système qui existe déjà, qu'il va falloir développer, c'est l'aide au répit », a ainsi expliqué Olivier Damaisin à l'AFP. 

La lutte contre le mal-être devra débuter dès la formation initiale des jeunes et futurs agriculeurs. Afin que la communication se fasse le mieux possible, le député juge utile de mettre en place un système de tutoriat entre un agriculteur expérimenté et un jeune de façon "volontaire et sans intérêt personnel". Il défend aussi l'idée de réaliser des campagnes de sensibilisation et une communication plus positive autour des métiers de l'agriculture afin de mettre fin à "l'agribashing" qui, selon les propos d'Olivier Damaisin, « pourrit la vie des agriculteurs ». 

De nombreuses initiatives solidaires sont mises en place afin d'accompagner les paysans et de les aider dans différentes démarches. Solidarité Paysans propose des aides précises afin de permettre aux agriculteurs de "retrouver des marges de manoeuvre financière en effectuant des changements de pratiques sur leur exploitation, plus économes et plus autonomes". Par exemple, les membres de Solidarité Paysans proposent leur aide lorsqu'un agriculteur se retrouve en fort endettement, une situation que beaucoup de paysans connaissent et ont du mal à régler. Ainsi, les démarches entamées par Solidarité paysans permettent souvent, de « faire cesser les poursuites le temps de rechercher une solution acceptable par le créancier et supportable par l'agriculteur.»

 

Par Léa Bourgoin

Une réaction ? Rejoignez la conversation

  • BEST READ 09/12/2020 à 05h25

    Je suis Maimouna Patrick olsen de Kinshasa en République démocratique du Congo, l'une des immigrées qui entrent en Italie par la mer en 2010 mais déménagent plus tard en Allemagne où j'ai commencé à travailler dans un magasin, en 2013 j'ai découvert la famille illuminati , je rejoins la famille illuminati, ils m'ont rendu riche et puissant, que j'ai pu ouvrir mon organisation caritative pour aider les gens dans le pays et j'ai pu aider les pauvres de mon pays et d'autres pays, quand j'ai été enregistré, ils m'ont donné le avantage de bienvenue qui était de 5.000.000,00 euro, et chaque mois je suis payé 300.000,00 euro je vis la meilleure vie que je désire dans la vie j'ai une entreprise différente dans mes pays mais je vis en Allemagne avec ma famille, aujourd'hui je suis heureux pour partager ce témoignage sur Lord Edmundo qui me présente la famille, si vous souhaitez rejoindre la famille illuminati, contactez Lord Edmundo sur le numéro Whatsapp +2348159768201 ou contactez-le par e-mail Worldunitedpowersociety@gmail.com pour obtenir de l'aide et il vous aidera à devenir un braise des illuminati

  • Voir tous les commentaires
Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à bannir toutes les misères du monde

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close