Maltraitance et abandon d’animaux : de plus en plus de condamnations

Publié le 2 juillet 2020 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Entre 2016 et 2018, 4 401 personnes ont été impliquées dans des affaires de maltraitance et d’abandon d’animal domestique, soit une hausse de 29% d’après une étude publiée ce jeudi par l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP).


De plus en plus de personnes mises en cause dans des dossiers de maltraitance animale


La vidéo de l’homme jetant un veau depuis un pont en Haute-Corse a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux et a été signalée de nombreuses fois. On y voit un jeune homme ouvrir le coffre d’une Citroën blanche puis s'énerver après l’animal apeuré et enfin le jeter du haut d’un pont. « Oh ! Merde ! » commente l’auteur des faits, amusé, et filmant la scène. 


Plusieurs vidéos comme celle-ci ont récemment tourné sur internet. De plus en plus de personnes sont mises en cause pour des faits de maltraitance animale et d’abandon d'après le rapport de l'ONDRP publié ce jeudi. Entre 2016 et 2018, elles auraient augmenté de 23%. Le rapport dresse également un portrait type de ces personnes : il s’agit dans la plupart des cas d’un homme majeur, n’ayant pas d’activité professionnelle. Enfin, les condamnations entre 2007 et 2017 ont plus que doublé. 


Bientôt un secrétaire d’Etat de la cause animale ? 


Malgré cette forte hausse des condamnations, l'ONDRP rappelle la difficulté pour la justice de qualifier de tels actes, les animaux n’étant pas toujours identifiés par une puce ou un tatouage. Pour renforcer leur protection, le député LREM Loïc Dombreval a remis le 23 juin dernier à Edouard Philippe, un rapport sur les animaux de compagnie avec plusieurs propositions. Parmi elles, la volonté de créer une autorité administrative de la santé et de la condition animale avec un secrétaire d’Etat dédié. Autre idée, le renforcement des sanctions pénales ainsi qu’un encadrement plus strict de la vente d’animaux (interdire les ventes sur Leboncoin et Facebook). 


Chaque année, près de 300 000 animaux sont abandonnés en France selon une étude de l'Icad. 

 

 

Par Chloé Sappia