Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

Jour du dérèglement : La France a émis en 3 mois la quantité de CO2 qu'elle aurait dû émettre en 1 an

Publié le 17 mars 2021
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

« Le 17 mars 2021, c’est le jour du dérèglement. La France a émis, en 77 jours, l’intégralité des gaz à effet de serre qu’elle devra émettre en une année en 2050 pour respecter son objectif de neutralité carbone », a déclaré aujourd’hui via un communiqué de presse l’Affaire du Siècle, qui regroupe les ONG Greenpeace, Oxfam, Notre affaire à tous et la Fondation Nicolas Hulot.

 

Les confinements n'ont pas suffi à ralentir significativement les émissions de gaz à effet de serre

Le 17 mars 2021, jour du dérèglement : une date certes en recul par rapport à l'année 2020, mais qui est encore bien loin des objectifs du gouvernement. De plus, les ONG déplorent que ces douze jours de surplus, ne soient pas le résultat d’un effort du gouvernement français, mais bien du ralentissement de l’activité humaine suite à la crise sanitaire. En effet, les confinements ont fait baisser nos émissions carbones pendant quelques mois, mais « le risque d’effet rebond aussitôt les restrictions levées demeure très important », déclare l’Affaire du Siècle qui en 2018, avait lancé une pétition, visant à poursuivre en justice l'État, pour son inaction en matière de lutte contre le réchauffement climatique.


« La France vit à crédit du climat » 

La France s'était engagée à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Pour cela, elle devra diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de ce qui équivaut à trois trimestres d’émissions actuelles. Pour rappel, atteindre la neutralité carbone signifie qu’un pays ne doit pas émettre plus de carbone que son territoire ne peut en absorber. D’après les calculs réalisés par le cabinet indépendant Carbone 4 sur la base des chiffres de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC), le France devrait émettre en 2021, 389 mégatonnes de CO2 alors que son objectif de neutralité carbone est fixé à 80 mégatonnes : « La France vit à crédit du climat. À ce rythme, la neutralité carbone ne pourra être atteinte qu’en 2084, soit avec 34 ans de retard », avertit l’Affaire du Siècle. La France a donc moins de 30 ans pour corriger le tir. 


L’Affaire du Siècle qui est en première ligne dans la lutte pour le climat, était déjà parvenue à faire condamner l’Etat pour “inaction climatique” en février 2021. Ce dernier avait été contraint de verser 1€ symbolique aux 4 associations requérantes pour “carences fautives”, la justice estimant que l'État n’avait pas respecté ses engagements de réduction d’émissions de gaz à effet de serre entre 2015 et 2018. L’Affaire du Siècle lutte désormais en faveur d’une amélioration de la loi Climat et résilience, jugée “insuffisante”. Alors que ce texte est en ce moment débattu à l’Assemblée Nationale, les quatre ONG de défense de l’environnement appellent à “une marche pour une vraie loi climat”, le 28 mars prochain.


Par Clémence Tingry