Groenland : des fontes de glace record enregistrées sur 3 jours

Publié le 7 août 2019 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Le constat est alarmant : en quelques jours à peine, des milliards de tonnes de glace ont fondu au Groenland. En cause : des températures record enregistrées dans le monde entier.

 

Une fonte des glaces sans précédent


Situé au nord de l’océan Atlantique, le Groenland est une immense île dont 80% est recouverte d’une large masse de glace appelée « calotte glaciaire ». Cette masse de glace représente une superficie d’environ 1,7 million de kilomètres carrés (soit environ trois fois la France métropolitaine) sur une épaisseur de 2 km en moyenne. Aujourd’hui, la calotte glaciaire du Groenland est fortement menacée par le réchauffement climatique et fond de manière persistante depuis quatre mois.


Chaque année, la glace commence à fondre fin mai mais cette année, elle a commencé à fondre bien plus tôt que prévu. Fin juillet, elle avait fondu trois fois plus vite que la normale : le territoire a ainsi perdu 197 milliards de tonnes de glace contre 60 milliards. Et le 1er août dernier, ce sont 11 milliards de tonne de glace qui fondaient en une journée seulement. Selon Ruth Mottram, scientifique danoise et spécialiste du climat : « Le Groenland vient de connaître les taux de fonte les plus élevés de tous les temps ».


Des températures élevées enregistrées dans le monde


En effet, ces derniers mois, le monde entier a enregistré des pics de chaleur sans précédent. Deux récentes études analysent ce phénomène et démontrent que la Terre connaît la période la plus chaude depuis 2000 ans. Fin juillet, le Pays-Bas à lui seul affichait 41,5 °C, soit la température la plus chaude qu’a connu le pays. Suite aux récentes vagues de chaleur qui se sont abattues en Europe ainsi qu’aux incendies qui ont ravagé la Sibérie, les températures n’ont cessé d’augmenter, causant ainsi la fonte des glaces au Groenland. A 3000m d’altitude, les scientifiques ont enregistré des températures de 2,7°C qui restent à confirmer, auquel cas il s’agirait d’un nouveau record atteint. 

Mais ces températures sont amenées à augmenter sous l'effet du réchauffement climatique et des émissions de gaz à effet de serre provoquées par l'Homme. Elles pourraient atteindre 50°C en France d'ici 2100, selon une étude publiée en juillet 2017 dans la revue Environemental Research Letters.

 

Des conséquences désastreuses

Les calottes glaciaires du Groenland et de l'Arctique contiennent près de 2/3 des eaux douces du globe terrestre. Or en fondant, l'eau douce des calottes glaciaires est déversée dans les océans et vient perturber les courants océaniques qui régulent le climat, la température sur Terre. Si les calottes du Groenland disparaissent demain, le niveau de la mer pourrait s'élever à 7 mètres de haut et entraîner la disparition de nombreux territoires. 

Les conséquences de ce dérèglement climatique forceront des milliers de personnes à fuir, comme l'expliquent nos confrères du Monde : « Même un seul mètre de hausse du niveau marin signifie que des territoires où vivent actuellement environ 200 millions d’habitants sont menacés de submersions temporaires (tempêtes, fortes marées), ou définitives. »

Il faut agir, et vite !