Enfance : en 2021, ces 3 structures ont égayé le quotidien de centaines d'enfants

Publié le 12 janvier 2022
Par Mélanie Appadoo
Temps de lecture : 2 mins
En juin 2021, l'Unicef dévoilait dans un rapport que le nombre d'enfants forcés de travailler, avait augmenté de 8,4 millions depuis 2016. Un constat alarmant et révoltant. Parallèlement, des associations et des entreprises s'engagent à offrir un meilleur avenir aux enfants : elles permettent par exemple aux enfants malades de s'évader en apprenant, elles leur permettent d'avoir accès à une éducation de qualité et de s'épanouir pleinement grâce à des activités ludiques.

Permettre aux enfants hospitalisés d'apprendre et de s'ouvrir au monde

Pour l'association L'enfant@l'hôpital, "apprendre, c'est guérir un peu". Elle propose ainsi plusieurs activités à des enfants hospitalisés et/ou en situation de handicap pour leur permettre de s'évader un petit peu à travers des ateliers pédagogiques. L'enfant@l'hôpital fait pour cela, appel à des bénévoles voyageurs, globe-trotteurs qui ne manquent pas de partager leurs périples et aventures avec les enfants. L'application Kolibri leur permet non seulement de créer du lien ; les enfants cherchent même à en savoir plus sur les aventures des globe-trotteurs et montrent un intérêt pour la lecture.

Sensibiliser et éduquer les enfants par le jeu

La démarche d'Anthill Creations en Inde est double : elle est à la fois environnementale puisque l'entreprise transforme de vieux pneus usagés en aires de jeux pour les enfants et elle est pédagogique puisque les enfants peuvent s'y épanouir et laisser libre cours à leur créativité. « Même s'ils n'ont pas tous la chance d'aller à l'école, on veut s'assurer qu'ils continuent à stimuler leur curiosité et leur envie d'apprendre tout en s'amusant. » nous partage la fondatrice d'Anthill Creations.

Parrainer un enfant et lui offrir un meilleur avenir

Danielle Bernard est marraine de sept enfants. Aux côtés de l'association Un Enfant Par La Main, elle accompagne sept enfants dans le monde et leur permet d'être scolarisés, d'être soignés, d'avoir au moins un repas correct par jour, d'avoir un meilleur avenir. « Je sais que ces enfants avec ce parrainage, vont peut-être avoir un choix de vie un peu différent, vont peut-être faire un métier qui leur plaira, vont évoluer dans la vie avec une base peut-être plus chaleureuse. » confie Danielle.