Soutenez Uniref, la première université dans un camp de réfugiés !

Par HCR France, le 20 juillet 2015

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Dans le camp de Musasa au Burundi, 7000 réfugiés se sont installés depuis 2007, la majorité étant d'origine congolaise. Les ONGs se sont organisées pour mettre en place un enseignement primaire et secondaire. Certains jeunes ont même la possibilité de passer leur bac. Mais après ? 

Très rares sont les élèves qui parviennent à décrocher une bourse et poursuivre leurs études dans un autre pays. Alors que la durée de vie moyenne dans un camp est de 13 ans, comment envisager l'avenir de ces jeunes ?

Philippe Leclerc, représentant France du HCR (Haut Commissariat des Réfugiés), indique qu'il y a, aujourd'hui dans le monde, 17 millions de réfugiés, dont 40% qui vivent dans les camps de réfugiés, parfois même pour plus de 30 ans ! Jean-Baptiste Mubumbyi-Dunia, ingénieur en biologie à Lyon et lui-même ancien réfugié affirme que les jeunes sont les grands oubliés des camps. En ne s'intéressant pas à eux, ces jeunes peuvent partir dans la délinquance et mettent en péril leur avenir.

Uniref c'est un projet pilote qui va proposer aux étudiants un programme adapté à l'enseignement délivré dans les camps et aux besoins locaux de la région.

C'est l'association Swiss International Humanitarian Organization (SIHO), une ONG suisse, portée par l'artiste Yvelyne Wood et son mari Brian Wood. Le projet est mené en partenariat avec l'UNHCR (Haut Commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies) ainsi que l'Office Nationale de Protection des Réfugiés et des Apatrides (ONPRA). Des grandes écoles et universités se mobilisent auprès de SIHO pour ce projet, comme l'Ecole Polytechnique de Lausanne ou encore l'Institut des Professions des Affaires et du Commerce.

Les objectifs d'Uniref sont multiples :

- Proposer un enseignement supérieur en français gratuit et adapté au contexte socio-économique local

- Favoriser la collaboration entre les professeurs du Nord et ceux du sud pour promouvoir un partages des connaissances et des compétences

- Former les enseignants aux outils pédagogiques spécifiques pour utiliser les nouvelles technologies

- Décerner des diplômes reconnus et accrédités par les établissements supérieurs

- Développer des partenariats avec les entreprises locales pour mettre en place des stages et répondre aux besoins économiques de la région.

200 bacheliers ont été sélectionnés, dont 25% d'entre-eux sont burundais. La première rentrée des classes est prévue pour le 28 septembre prochain.

Ce beau projet pilote dans le camp de Musasa au Burundi devrait représenter un coût de 850 000$ pour cette première année de mise en place. Il manque encore entre 200 000$ et 300 000$ pour pouvoir financer entièrement cette initiative.

Si vous voulez aider à mettre en place le projet Uniref et participer à l'installation de la première université dans un camp de réfugiés, versez votre don sur le site directement ICI. Et en plus, le don est déductible des impôts.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En regardant cette vidéo, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir HCR France !

Je découvre toutes
ses actualités

Close