SOS MEDITERRANEE : together for rescue !

Par SOS MEDITERRANEE, le 15 janvier 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Les printemps arabes, la situation au Proche Orient, Daesh ou encore Boko Haram ont entrainé une vague migratoire vers l’Europe sans précédent. Les pays de l’Union Européenne n’étaient absolument pas préparés à gérer une crise humanitaire de cette ampleur. 

Sur l’année 2015, ce sont plus d’un million de réfugiés qui sont entrés en Europe par la voie maritime. Le bilan des victimes : 3 771 personnes. Un nombre qui est largement en dessous de la réalité puisqu’il ne prend pas en compte les embarcations ayant disparu sans laisser de trace.

En 2013, l’Italie avait déployé l’opération Mare Nostrum. Elle a permis de sauver 150 000 personnes. Malheureusement, de nombreux pays Européens ont fait pression pour y mettre fin, l’Italie étant accusée d’encourager les traversées.

Ce programme a été remplacé par l’opération Triton sous gestion de Frontex, l’agence chargée de la surveillance des frontières extérieures de l’Union Européenne. Des bateaux sont affectés à la surveillance des frontières. Ils permettent le sauvetage de réfugiés mais nullement dans les proportions de l’opération Mare Nostrum.

Actuellement, il n’existe pas de dispositif de sauvetage suffisant en mer Méditerranée pour faire face efficacement, dignement et de manière pérenne, à l’afflux de bateaux de réfugiés en détresse.

SOS MEDITERRANEE est née de ce terrible constat ! L’objectif : être capable d’intervenir par tous temps auprès d’embarcations en détresse et ainsi sauver les vies de ceux qui sont en danger de mort en mer Méditerranée.

La voie maritime qui sépare la Libye et l’Italie est la plus meurtrière de l’Histoire avec un taux de mortalité de 2%. Le premier bateau de l’association, l’Aquarius, se positionnera sur cet axe. Il servira de « navire-ambulance », prêt à intervenir en cas de détresse.

L’Aquarius est actuellement en mer baltique. Le 30 janvier prochain il se rendra en mer méditerranée. A bord : une équipe de 11 personnes pour piloter et entretenir le bateau, une équipe de secours, et une équipe de médecins, en partenariat avec Médecins du monde, composée de deux médecins, deux infirmiers et un traducteur.

Un photographe sera également à bord durant la première campagne de 3 mois. Il aura pour rôle de faire le lien entre la mer et la terre, de témoigner des effets de la migration : d’où viennent les réfugiés, pourquoi fuient-ils, que vont-ils faire en Europe ?

Cette opération est très ambitieuse. Cette ambition a un coût : 3 millions d’euros par an. L’association a lancé en septembre 2015 une vaste opération de financement participatif sur internet. Cette initiative a permis de récolter 275 000 euros en 45 jours. Elle a fait aussi appel à des financements privés (entreprises, fondations, mécénat privé) et à des subventions publiques (collectivités territoriales, Etat, Union Européenne).

Pour pouvoir exister de manière pérenne l’initiative a besoin de plus de financements.

Chaque jour des hommes, des femmes et des enfants tentent l’impossible pour rejoindre l’Europe et s’extirper de leur condition.

La tâche peut paraître insurmontable, mais chacun de nous peut agir simplement à son échelle. Une plateforme de dons sera mise en place lundi 18 janvier 2016. Elle sera accessible depuis le site internet de l’association (lien en bas de page).

Ensemble agissons contre l’inacceptable. Rendez-vous lundi pour participer à cette action pour l’humanité. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En regardant cette vidéo, je contribue à reconstruire après la tempête

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir SOS MEDITERRANEE !

Je découvre toutes
ses actualités

Close