Quand les colonnes Morris nous permettent de respirer un air pur !

Par Ademe, le 20 septembre 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Aujourd’hui, 20 septembre, nous célébrons la journée nationale de la qualité de l’air. Organisée par le Ministère de la transition écologique et solidaire et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), cette journée est centrée autour de l’importance de respirer un air pur. 

 

Les mesures mises en place pour dépolluer l'air de Paris

Suite aux intenses pics de pollution qui se sont succédés dans l’agglomération parisienne, plusieurs mesures ont été instaurées par la Mairie de Paris afin d’assainir l’air, notamment en termes de circulation. Entre la circulation alternée qui se base sur la plaque d’immatriculation du conducteur, et depuis janvier 2017, la circulation différenciée qui interdit aux véhicules les plus polluants de circuler en fonction de la fameuse vignette antipollution Crit’Air , il y a de quoi être optimiste !

La colonne Morris : une innovation au service de l'écologie

Ce n’est pas tout ! Depuis cet été, un nouveau dispositif dépolluant a été mis en place dans le 14ème arrondissement de Paris, une initiative du groupe français Suez et de la startup libournaise Fermentlag spécialisée dans les microalgues. La colonne Morris, mobilier sur lequel sont généralement affichées des annonces culturelles, a aujourd’hui un autre pouvoir : celui de purifier l’air que nous respirons.

Comment fonctionne ce puits de carbone ?

La colonne contient des microalgues qui captent le dioxyde de carbone présent dans l’air pour produire du biométhane avant d’être évacuées pour émettre de l’oxygène.

Comme l’explique Olivier Bernard, directeur de recherche à l’institut national de recherche en informatique au micro du Monde, “ces organismes unicellulaires peuvent doubler leur biomasse chaque jour dans des conditions optimales”.

 

A l’occasion de cette 3ème édition de la journée nationale de la qualité de l’air, One Heart s’est rendu sur la place Alésia dans le 14ème arrondissement de Paris pour vous faire découvrir cette innovation écologique en phase d’expérimentation.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En regardant cette vidéo, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Ademe !

Je découvre toutes
ses actualités

Close