Paulette à Biyclette roule sur l'or équitable !

Par l'équipe Oneheart, le 30 mai 2018 (modifié le 12 mars 2019)
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

S’attaquer au marché de l’or pour en faire un commerce plus respectueux de l’homme et de l’environnement, c’est le pari fou du label “Fairmined” et des initiatives engagées comme celle de la bijouterie éthique “Paulette à Bicyclette” ! Découvrez notre reportage réalisé en partenariat avec Le Figaro Demain.


“Paulette à Bicyclette”, c’est le nom original qu’Hélène Grassin a choisi pour sa marque de joaillerie éco-responsable. Un nom de caractère pour des bijoux de caractère : confectionnée en France avec de l’or certifié éthique, la collection de bijoux “Paulette à Bicyclette” est sans aucun doute engagée à 100% !

Après avoir donné des cours de français en Jordanie, Hélène Grassin revient en France avec une idée en tête qui pouvait sembler utopiste : “Faire des belles pièces, qui sont faites avec le coeur, fabriquées en France de façon artisanale, c’était très important pour moi, mais ça ne me suffisait pas. J’ai attendu d’avoir un sourcing responsable sur l’or pour lancer ma collection de joaillerie.”

Trop consciente de l’impact dévastateur du marché de l’or, la créatrice de bijoux souhaitait une marque irréprochable sur le plan éthique, qui pourrait allier savoir-faire français, respect de l’environnement et conditions de travail décentes pour les producteurs.

Une ambition loin d’être évidente face aux pratiques mondialement répandues sur le marché…


Un marché mondial aux conséquences désastreuses


En effet, il faut rappeler que l’or fait partie de ce que l’on appelle les “minerais du conflit” ou encore “minerais du sang”, soit des minerais dont l’extraction alimente et finance des conflits armés dans les pays producteurs, comme la République Démocratique du Congo (RDC) par exemple. Ces conflits étant à l’origine de graves violations de droits humains, l’or produit dans ces conditions devient entaché et complice d’un trafic clandestin et meurtrier.

En plus d’alimenter ces conflits, la production de l’or peut être particulièrement nocive pour l’environnement : source de déforestation, pollution des cours d’eau au mercure...

En 2017, WWF et l’ONF International publiaient une étude tirant la sonnette d’alarme sur la situation du Plateau des Guyanes. Très convoitée pour ses ressources abondantes en or, la région aurait perdu entre 2001 et 2015 157 000 hectares de forêts à cause de l’extraction du métal, et près de 5 840 de cours d’eau auraient été contaminés par du mercure !


Un label pour changer les choses !


Face à ce constat alarmant, l’Alliance pour une Mine Responsable (AMR) en Colombie a créé le label Fairmined permettant de certifier les mines exerçant une activité artisanale, responsable et à petite échelle.

Tel que nous l’explique Patricia Montaño, Responsable Marketing de Fairmined, les mines certifiées Fairmined “ont fait tout un chemin pour parvenir à 4 piliers : la protection environnementale, le développement social, le développement organisationnel et les bonnes conditions de travail.”

Pour garantir la traçabilité et la fiabilité de la certification, “Fairmined” procède à des audits longs et précis auprès des différentes parties prenantes, et met à disposition une plateforme permettant à chacun (mineur, joaillier, affineur…) de renseigner la quantité d’or entrant et sortant des locaux, au gramme près !  

Première marque de joaillerie française à avoir été certifiée Fairmined, Paulette à Bicyclette est fière de pouvoir garantir à ses clients que lorsqu’ils achètent des bijoux en or Fairmined, “aucun enfant n’a travaillé pour produire cet or”, “les mineurs d’or, hommes et femmes, ont des salaires égaux et décent”, “aucun polluant qui a été rejeté dans la nature” et enfin, “il y a une utilisation raisonnée de l’eau”, comme le rappelle Hélène Grassin.


Où trouver ces bijoux responsables ?


“Paulette à Bicyclette” dispose aujourd’hui de 2 points de vente : une boutique accolée à son atelier de fabrication à Paris, dans le 11ème arrondissement, ainsi qu’un showroom situé à Lyon, dans le 1er arrondissement.  

Si elle s’est jusqu’ici spécialisée dans les alliances et bagues de fiançailles, la créatrice nous a promis une nouvelle collection de colliers, boucles d’oreilles et bracelets pour 2019 !

On a hâte de voir ça…

Découvrez l'article du Figaro Demain.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En regardant cette vidéo, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close