Face aux gel des cultures, les agriculteurs subissent des pertes considérables sur leurs exploitations

Par l'équipe Oneheart, le 19 avril 2021 (modifié le 20 avril 2021)
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Des températures allant jusqu’à -3 degrés avaient été annoncées en début de semaine dernière par Météo-France. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, samedi 17 avril, la création d’un fonds de solidarité pour aider les agriculteurs qui ont souffert de cette importante vague de froid et de gel. 

 

Un épisode d'une extrême violence pour les agriculteurs et les viticulteurs


Il y a quelques jours, Météo-France dévoilait qu’une vague de froid allait frapper les régions françaises. Des épisodes de gel ont entraîné des dégâts considérables et des pertes importantes sur plusieurs cultures, telles que la viticulture ou encore l'arboriculture. Au total, ce sont 10 de 13 régions françaises qui ont été victimes de ces impressionnantes baisses de températures. Selon Météo-France, cet évènement climatique, l'un des pires de cette décennie, est principalement lié aux changements de températures qui frappent notamment la France. 

                   

Prévisions de Météo-France sur leur page Facebook, le 7 avril 2021 (©MeteoFrance) 

 

Samedi 17 avril, le Premier ministre Jean Castex s’est rendu à Montagnac dans l’Hérault pour aller à la rencontre des agriculteurs. Ces derniers, principales victimes de ces épisodes de gel, ont vu plusieurs milliers de leurs hectares être détruits par ce froid inédit. « C'est un épisode d'une extrême violence qui a causé des dégâts extrêmement significatifs. On estime que plusieurs centaines de milliers d'hectares de vignes, d'arboriculture, de grandes cultures ont été impactés ces dernières heures », avait dévoilé Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, lors de sa venue dans un vignoble de Parçay-Meslay (Indre-et-Loire), près de Tours.

 

1 milliard d’euros promis aux victimes des épisodes de gel

Face à cette catastrophe, le Premier ministre Jean Castex a décidé de réagir et d'annoncer la création d’un fonds de solidarité d'un milliard d'euros basé sur le même modèle que celui mis en place pour la crise sanitaire. « L'Etat doit être à la hauteur de cette catastrophe. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles » , a-t-il déclaré. Cette aide sera évaluée en fonction des pertes subies par les agriculteurs durant les mois à venir. Selon les informations communiquées à l'AFP par Jérôme Despey, le secrétaire général de la FNSEA, la production viticole perdrait au moins un tiers de sa culture à cause du gel. Pour cette filière c'est une perte conséquente puisque cela représente "à peu près deux milliards d'euros de chiffre d'affaires en moins". 

Dans le cadre de la Politique Agricole Commune, mise en œuvre par l’Union européenne pour développer et soutenir les agricultures des Etats membres, d’autres mesures devraient être annoncées pour développer "une agriculture forte", fortement défendue par le Premier ministre. « C'est une question de souveraineté, de compétitivité. On va vous aider à vous relever », a promis Jean Castex à l’issue d’une table ronde. Pour cela, il a notamment annoncé le report de l'exonération de charges sociales et des dégrèvements de taxes foncières sur le non bâti. Une enveloppe dite "de secours" va être envoyée sous 10 à 15 jours aux préfets afin d’aider les cultures en situation critique. 

 

Par Léa Bourgoin 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close