YAK : « L’énergie, un enjeu central pour le monde de demain »

Par l'équipe Oneheart, le 23 février 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Pour notre invité de la semaine, YAK, les questions d’énergie sont centrales pour construire le monde de demain. Morceaux choisis de notre échange avec lui.

Tout est interconnecté

« Changer notre manière de nous déplacer, de consommer et en particulier sur le plan énergétique, tout est interconnecté. Le reflux d’EDF et le succès d’initiatives comme Enercoop, c’est le sens de l’Histoire. Les énergies vertes ne peuvent que croître. Dans un siècle, elles seront toujours là, contrairement aux énergies fossiles. D’ailleurs, le pétrole est fait d’animaux morts depuis des millions d’années : c’est une énergie de mort !

Juste après les attentats de novembre, j’ai fait un dessin qui a été pas mal repris, où je faisais le lien entre l’économie du pétrole et le terrorisme. Je ne réagis pas toujours aux choses auxquelles je ne veux pas accorder d’importance, mais là, j’avais besoin d’exprimer quelque chose que je n’entendais pas vraiment. »

Les technologies du futur

« Je ne suis pas du tout contre les technologies. J’admire, d’ailleurs, ceux qui comme Elon Musk avec Tesla, essaient de faire quelque chose dans le vieux monde avec une vision. Il rend la voiture électrique sexy, jolie, facile à vivre.

Avec Space X, il innove aussi en permettant à une génération d’envoyer sa fusée dans l’espace et de la voir revenir. Le fait que le lanceur puisse revenir, et pas être détruit, c’est aussi un moyen de limiter l’énergie nécessaire aux expéditions spatiales. C’est une vraie révolution : des game changers non étatiques entraînent vers le changement.

Ça ouvre tout un champ des possibles, mais aussi un nouveau far west. Le Luxembourg a déjà commencé à investir massivement pour aller collecter des métaux rares sur les météorites. On peut imaginer une espèce qui s’extrait de son environnement et recréerait, ailleurs, un écosystème. »

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close