Urgence Kasaï : mobilisons-nous pour les enfants !

Par l'équipe Oneheart, le 14 mai 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Sahba, qui souhaite un monde meilleur

 

Un sujet très peu abordé dans les médias malgré son importance : les conséquences de la guerre dans la région du Kasaï, enRépublique Démocratique du Congo.

Kasaï, l’une des régions les plus pauvres de la RDC, était pourtant en paix depuis l’indépendance de Zaïre. Cependant l’espoir d’une paix perpétuelle s’est brisée lorsqu’en 2016, l’armée congolaise tue un chef coutumier qui conteste le pouvoir central du Président Joseph Kabila. Et la région s’embrase. À peine quelques mois plus tard, le pays dénombre des milliers de morts mais également des milliers d’enfants déplacés qui souffrent aujourd’hui de malnutrition et de problèmes de santé.

 

Les conséquences de la guerre au Kasaï


Les chiffres sont alarmants pour ne pas dire terrifiants. Selon l’UNICEF, « au moins 770 000 enfants dans la région du Kasaï en République démocratique du Congo souffrent de malnutrition aiguë, dont 400 000 sont gravement dénutris et menacés de mort. »

Fatoumata Ndiaye, Directrice générale adjointe de l'UNICEF évoque également : « Des milliers d'enfants déplacés ont passé des mois sans accès aux services dont ils ont besoin - comme les soins de santé, l'eau potable et l'éducation - et leur bien-être a énormément souffert. Maintenant que leur accès s'améliore, le Gouvernement et les partenaires humanitaires, avec le soutien de la communauté internationale, doivent intensifier les interventions vitales pour les enfants avant qu'il ne soit trop tard. »

Les conséquences de ce conflit interne sont nombreuses :

  • A cause du conflit, les agriculteurs ont sauvé leur vie au dépend de leurs terres. Cependant, dans un pays où 90% de la population rurale est dépendante de l'agriculture, l’absence de celle-ci peut très vite causer de vraies problèmes comme la famine : il faudra du temps aux terres saccagées et brûlées avant d’être exploitables. Ainsi, la famine touchera de plus en en plus de personnes.
  • Actuellement, 400 000 enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë sévère.
  • Les infrastructures existantes sont aujourd’hui détruites et la population est contrainte de vivre à l’état sauvage.
  • Des viols sont utilisés comme arme de guerre.

 

Mais nous pouvons encore agir !


Face à ces chiffres, nous pouvons nous sentir impuissants. Nous pouvons penser que nous ne pourrons jamais changer les choses puisque ce n’est pas qu’avec une seule participation solidaire que leur situation évoluera. Certes, il nous est difficile d'imaginer l'impact direct de nos actes sur le quotidien de centaines de milliers d’enfants en Afrique. Cependant, il sera toujours possible d’agir puisque comme l’affirmait jadis Henri-Frédéric Amiel “La solidarité, c'est aider chacun à porter le poids de la vie et à la rendre plus facile”.

Et nous avons aujourd’hui cette possibilité d’aider ceux qui en ont le plus besoin :

  • en nous informant puisque s’informer c’est déjà agir,
  • en vous engageant humainement auprès des acteurs associatifs à l’instar de l’UNICEF ou bien d’Action Contre La Faim. En les aidant à sensibiliser d’autres personnes, vous participerez directement à cette aide humanitaire que les habitants du Kasaï ont tant besoin,
  • en faisant un don financier aux ONG qui luttent sur le terrain afin de préserver la vie de ceux qui subissent les jeux politiques. A cet effet, le média Konbini a créé une cagnotte pour Action Contre La Faim afin de les aider, à leur échelle, dans cette lutte quotidienne. A ce jour, plus de 117 000 € ont été collectés sur un objectif de 150 000€. Si nous sommes seulement 2 000 personnes à faire un petit don de 25€, cela fera un total de 50 000€ qui permettra à l’ONG de déployer plus de personnes et de moyens afin d’aider et de sauver les habitants et surtout plus de 400 000 enfants qui souffrent d’une vraie malnutrition.

Tous ensemble, faisons bouger les lignes !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rajeunir le domaine de la lutte

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close