Une espèce de tigre pourrait renaître grâce à des chercheurs

Par WWF France, le 20 janvier 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Des chercheurs auraient trouver le moyen de ressuciter le Tigre de la Caspienne, félin disparu dans les années 60 à cause de l'activité humaine, selon une étude parue dans la revue "Biological Conservation".

Jusque dans les années 60, le tigre de la Caspienne errait dans une bonne part de l'Asie centrale, des montagnes du Caucase et des abords de la mer Caspienne jusqu'à l'Ouest de la Chine. Mais sa population a été intégralement exterminée par l'homme. Les autorités russes la voyaient en effet comme un obstacle à la transformation de la steppe en terres agricoles. Selon l’UICN, le dernier individu à l’état sauvage aurait été observé au début des années 1970 et aucun spécimen n’existe en captivité.

Sauvé par le tigre de Sibérie

Un espoir toutefois : des chercheurs, soutenus par WWF, auraient trouver le moyen de ressuciter cette sous-espèce de tigre, l’une des trois aujourd’hui disparues avec le tigre de Bali et le tigre de Java. Ce beau projet, révélé par IFL Science, a été exposé dans le Biological Conservation. Il s'agirait de recréer son habitat naturel situé en Asie centrale, et d’y implanter une espèce de tigres génétiquement similaire, à savoir celle du tigre de Sibérie. D'après l'étude, les deux bêtes partagent un ancêtre commun qui peuplait l’Asie centrale il y a 10 000 ans.

Les chercheurs espèrent pouvoir installer 100 tigres au Kazakhstan. Malgré quelques difficultés politiques, les autorités du pays ont donné leur feu vert. Il y a donc bon espoir de voir renaître le tigre de la Caspienne d'ici 50 ans, comme l'ont prévu les chercheurs.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir WWF France !

Je découvre toutes
ses actualités

Close