Un Refuge pour les jeunes victimes d’homophobie

Par Le Refuge, le 17 mai 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le 17 mai 2016, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’association Le Refuge organise sa semaine nationale. Un seul objectif : se mobiliser contre le rejet familial des jeunes en raison de leur orientation sexuelle.

Il y a 13 fois plus de tentatives de suicide chez les jeunes homosexuels. Certaines associations se mobilisent au quotidien pour lutter contre l’homophobie, Le Refuge est l’une d’entre elles. L’association est la seule structure en France, conventionnée par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical, psychologique et juridique aux jeunes majeurs victimes d’homophobie ou de transphobie. A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, coup de projecteur sur cette association d’utilité publique.

Un rôle toujours plus important

Du 16 au 22 mai 2016, Le Refuge organise, pour la quatrième fois, sa semaine nationale, parrainée cette année par le journaliste et animateur Christophe Beaugrand. L’association a mis en place de nombreux événements partout en France pour mieux faire connaître sa mission et collecter les fonds nécessaires à son expansion territoriale.

Face au manque de structure de ce type, le besoin se fait toujours plus grand. L’association a donc un grand besoin de fonds pour répondre aux demandes d’accompagnement et d’hébergement des jeunes homosexuels, lesbiennes, bisexuels et transsexuels rejetés par leurs familles. En 2015, Le Refuge n’a pu accueillir « que » 192 jeunes, pour 468 demandes. 1 900 jeunes ont également contacté la ligne d’urgence, un chiffre en constante augmentation.

L’association compte aujourd’hui 15 structures d’accueil et d’hébergement sur tout le territoire. Elle souhaite être représentée partout en France par 101 correspondants départementaux chargés de la visibilité de l’association et du recrutement d’adhérents.

« Du rejet au Refuge » en tournée dans toute la France

Durant la Semaine nationale du Refuge, le magnifique documentaire « Du rejet au Refuge », réalisé par Pascal Petit et Sonia Rolland, sera projeté dans de nombreuses salles, en présence d’Anna Ghione, auteure du livre « Moi, homophobe ! ». Tourné à Montpellier, Marseille, Avignon et Paris, le film redonne la parole aux jeunes accompagnés par le Refuge, témoignant de leurs souffrances et leurs espoirs, ainsi qu’aux parents et aux bénévoles de l’association.

Une projection exceptionnelle aura lieu au Palais du Luxembourg le 24 mai 2016. Nicolas Noguier, fondateur et président de l’association, remettra pour l’occasion le rapport d’activité 2015 du Refuge à la sénatrice Chantal Jouanno.

Remise du Prix « Le Refuge/Institut Randstad »

Le Refuge a lancé en janvier dernier la cinquième édition du Prix « Le Refuge/Institut Randstad ». Ce concours récompense des associations pour leurs projets originaux de lutte contre l’homophobie et la transphobie. « L’objectif de ce prix est de donner un peu de visibilité à ces acteurs essentiels », explique le président de l’association.

Le 17 mai 2016, le premier prix a été attribué au Foyer Socio-Educatif du collège André Maurois de La Saussaye (Eure). Son projet de comédie musicale Roméo et Julien est parvenu à séduire le jury et sa présidente Jane D. Hartley, ambassadrice des Etats-Unis en France. Le foyer recevra un chèque de 5 000 euros pour poursuivre ses activités.

Pour permettre à l’association de continuer sa lutte contre l’homophobie, pour qu’elle poursuive son accompagnement de jeunes rejetés par leurs familles, soutenez Le Refuge en cliquant sur le lien de bas de page.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Le Refuge !

Je découvre toutes
ses actualités

Close