Un film intelligent sur le harcèlement d’une femme au travail

Par l'équipe Oneheart, le 12 avril 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Working Woman raconte l’histoire d’Orna qui vit à Tel Aviv avec ses deux enfants et son mari. Elle commence un nouveau travail et s’y investit beaucoup car son mari ouvre un nouveau restaurant, le salaire d’Orna leur est indispensable. Brillante, elle est rapidement promue par son patron mais les sollicitations de ce dernier deviennent de plus en plus intrusives et déplacées. 

Une fiction subtile et crédible

Le film montre avec beaucoup de subtilité comment une victime d’harcèlement sexuel peut être, petit à petit, prise au piège, jusqu’à comme dans le cas d’Orna, l’agression sexuelle. On ressent presque physiquement la pression exercée sur Orna par son patron. On comprend aussi qu’une victime d’agression sexuelle peut mettre longtemps à comprendre qu’elle n’est pas coupable.

Comme l’explique la réalisatrice, Michal Aviad, "l’héroine est incapable après la tentative de viol de mettre des mots sur ce qui vient de lui arriver, elle n’a aucun recul. Elle ressent de la honte par dessus tout et se sent souillée."

La préparation du scénario 

En amont du tournage, Michal Aviad a fait des recherches sur de nombreuses problématiques. Elle a commencé par essayer de comprendre comment la notion de harcèlement et les lois mêmes qui le pénalisent aujourd’hui avaient évolué à travers le temps. La cinéaste a aussi rencontré des avocates spécialisées dans les relations de travail qui représentaient des victimes à la cour. 

"Elles m’ont rapporté des comportements choquants et de nombreux récits d’employées à qui on permettait de garder leurs jobs uniquement si elles avaient des relations sexuelles avec leur patron. À peu près au même moment, des allégations d’agressions sexuelles qui mettaient en cause des hommes puissants dans le monde entier, comme Strauss-Kahn ou Berlusconi, ont commencé à faire la une des journaux. Lorsque je me suis mise à écrire, ce n’était pas le matériau qui manquait!", confie Michal Aviad.

En France les associations comme la Fondation des Femmes viennent en aide aux femmes victimes d’agressions sexuelles.

L'association Elle Caetera a quant à elle lancé dernièrement son chatbot afin d’aider, d’informer et d’orienter les femmes victimes de violences conjugales et sexuelles vers les associations d’aide aux victimes.

Le film nous a beaucoup plu, pour vous en faire profiter, nous vous faisons gagner des places (5x2 places). Envoyez simplement un mail à contact@oneheart.fr avant le mardi 30 avril inclu, avec votre nom et on prendra contact avec vous une fois le tirage au sort effectué*. 

*en participant vous acceptez de recevoir chaque semaine la newsletter de Oneheart.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du deuxième sexe le sujet numéro un

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close