Que faire de ses biodéchets ? Une nouvelle poubelle pour les composter débarque à Paris

Par l'équipe Oneheart, le 01 février 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Pelures de fruits, de légumes, coquilles d'oeufs... Si vous habitez Paris, vous pourrez bientôt donner une seconde vie à vos biodéchets. La ville va bientôt mettre à votre disposition une poubelle à compost spécialisée. 

À Paris, une nouvelle poubelle orange va faire son apparition sur les trottoirs. Elle vous permettra de trier vos biodéchets : pelures d'oeufs, de légumes, coquilles d'oeufs, et certains types de papiers comme l’ouate

La mesure concernera dans un premier temps les habitants du IIe et du XIIe arrondissement. À partir de fin juin, vous recevrez un petit "bio-seau". Il servira à entreposer vos biodéchets, lesquels seront ensuite à jeter dans la poubelle collective à couvercle orange. L'objectif est d'installer 800 points de compostage dans toute la capitale d'ici 2020.  Vous préférez faire votre compost chez vous ? La mairie offrira également dès le printemps un millier de “lombricomposteurs” individuels. 

Objectif : réduire de 50 % la totalité des déchets

Cette initiative fait partie du "plan compost" voté lundi en Conseil de Paris. Un programme déstiné à réduire efficacement une grande partie des déchets des Parisiens. “Il faut penser les déchets comme une ressource et non plus comme un déchet qui finit à l’incinération”, a expliqué devant la presse Antoinette Guhl, adjointe (EELV) à l’économie sociale de la maire Anne Hidalgo.

Les biodéchets représentent environ 18 % des ordures ménagères parisiennes. Sur l’ensemble des déchets, aujourd’hui, 80 % sont brûlés, 4 % enfouis et 16 % recyclés. L'objectif est de suivre l'exemple de la ville de Milan, en Italie, qui a réduit de 50 % la totalité de ses déchets en lançant ce projet. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close