zTvwhEAjUIXOxGq Y. a rejoint la communauté.

Producteurs bio : une mobilisation qui fait du bruit

Par l'équipe Oneheart, le 17 mars 2015

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La mobilisation des producteurs de bio a su réunir plus de 1 000 personnes aujourd'hui à travers la France afin de protester contres les coupes budgétaires annoncées par le gouvernement. 

25% d'aides en moins : voilà ce qui fait grogner les acteurs des produits biologiques français. Alors que le milieu ne demande qu'à muer vers cette forme d'agriculture, l'annonce du gouvernement sonne comme un désengagement à assurer une transition viable.

Aujourd'hui ils étaient près d'un millier à s'être réunis dans différentes villes de France parmi lesquelles Besançon, Rennes ou encore Toulouse. 

Pour la présidente de la FNAB, Stéphanie Pageot, présente à Nantes ce matin, « ce n’est pas une démarche corporatrice d’une profession qui veut garder ses acquis, c’est avant tout une démarche de producteurs bio et de la société civile pour redonner du sens à ces aides. Ces aides servent à reconnaitre les services environnementaux et sociaux de l’agriculture biologique : protection de l’eau évidemment, mais aussi de l’air, des sols, de la biodiversité cultivée et sauvage, création d’emploi et de valeur ajoutée sur les territoires. »

Une gronde qui semble avoir porté ses fruits puisque Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture publiait hier soir un communiqué dans lequel il promettait qu'une aide complétaire serait versée à la profession d'ici l'été 2015. L'occasion de rappeler que selon le FNAB, ce sont 230 millions d'euros d'aides qui sont nécessaires afin d'impulser une nouvelle dynamique écologique pour l'année 2015. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close