Préservons nos océans : disons "STOP" au plastique !

Par l'équipe Oneheart, le 13 avril 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Sahba, qui dessine un monde meilleur

 

Au fil des années, les déchets marins se sont multipliés jusqu’à former une surface flottante qui s’étend sur un espace de trois fois la taille de la France. Découvertes il y a peu et surnommées le “7ème continent”, ces îles plastiques se trouvent dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien. Vous imaginez un instant, une surface si grande en plein océan rempli de nos déchets plastiques ? Aux premiers abords, impossible de visualiser ce désastre écologique et ses impacts. Mais en y réfléchissant, on se rend compte que nous sommes les seuls responsables de ce désastre. Prenons par exemple les bouteilles d’eau : 90 milliards de bouteilles d’eau sont vendues chaque année dans le monde. Cependant, toutes ces bouteilles ne seront pas recyclées et se perdront dans la nature. Ces bouteilles parmi tant d’autres déchets plastiques vont polluer les océans. Cette pollution avant de nous affecter, affecte d’abord l’environnement des animaux marins en perturbant et détruisant leur milieu.

 


Le plastique, véritable fléau pour la faune marine


Plus d’un million d’animaux marins sont victimes de la pollution des océans. Ces derniers confondent le plastique et les aliments : en mangeant du plastique, ils se condamnent à une indigestion et en meurent facilement. De plus, ils se retrouvent enchevêtrés dans ces flots de plastique sans échappatoire possible. Ces plastiques, ce ne sont pas seulement ceux que l'on voit flottant à la surface de l'eau. Le plastique, essentiellement composé de dérivés de pétrole, contamine également l’eau et rend invivable l’habitat des animaux marins.


Les associations se mobilisent afin de sauver les océans


La situation devient chaque jour un peu plus critique. Pour contrer ce fléau, les associations se mobilisent pour trouver des solutions durables et mènent des campagnes afin de nous sensibiliser à ce désastre environnemental. Ainsi, Sea Shepherd a tout récemment lancé sa campagne de sensibilisation, en collaboration avec FF New York, pour attirer notre attention sur ce problème qui fait chaque jour plus de dégâts. A travers trois visuels colorés mais tristes, nous prenons réellement conscience que nous torturons les animaux marins avec nos mauvaises habitudes de consommation. 

 

 

En 2016, Paul Watson, fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society, organisation non gouvernementale qui a engagé des actions pour dénoncer la destruction de la faune marine et la surpêche, lancait son ouvrage "Si l'océan meurt, nous mourrons", dans lequel il donne des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour revoir son interview, cliquez ici.


Comment lutter contre la pollution des océans ?


Parfois, nous pouvons penser que ce genre de problème nous dépasse, qu’on ne peut rien faire à notre échelle, ce qui est totalement faux puisque chacun à notre échelle, nous pouvons changer nos habitudes afin de permettre aux autres êtres vivants de vivre librement :

  • Commencez à consommer de manière responsable : privilégiez les produits biodégradables
  • Préférez les détergent “verts” pour que leur impact environnemental soit nul
  • Evitez d’acheter des bouteilles et des sacs en plastique. Préférez un sac en tissu et des gourdes. Ainsi, vous pourriez les garder beaucoup plus longtemps !
  • Sensibilisez les personnes qui jettent leurs déchets dans la nature ou sur les plages.
  • Et surtout, n’hésitez pas à soutenir humainement les acteurs associatifs qui agissent au quotidien afin de faire changer les mentalités tels que Sea Shepherd, Surfrider...

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à reconstruire après la tempête

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close