Pauvreté : l'Ecosse veut garantir à tous l'accès à l'alimentation

Par l'équipe Oneheart, le 21 novembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que la pauvreté gangrène le pays, le gouvernement écossais envisage de créer un "droit à l'alimentation". L'objectif : que tout le monde puisse manger à sa faim.

La demande alimentaire d'urgence a explosé en Ecosse. Face à ce constat, un groupe de travail indépendant a lancé un cri d'alarme : "Le gouvernement écossais et d'autres organismes publics ont le devoir de garantir à tous l'accès à une alimentation adéquate et abordable."

Un appel qui a été entendu : le gouvernement écossais envisage d'inscrire dans ses textes de loi "un droit à l'alimentation".  Que signifie-t-il ? Selon l'Onu, ce droit est réalisé lorsque "chaque homme, chaque femme et chaque enfant, seul ou en communauté avec autrui, a accès à tout instant, physiquement et économiquement, à une alimentation adéquate ou aux moyens de se la procurer". Autrement dit, lorsque tout homme peut manger à sa faim, quelle que soit sa situation.

Soutenir les projets individuels

En plus d'inscrire dans le droit écossais 'un droit à l'alimentation', "nous allons continuer à travailler en étroite collaboration avec des projets individuels pour les aider à développer des solutions durables pour lutter contre la pauvreté alimentaire", déclaré Angela Constance, la secrétaire aux Egalités. 

Reste à espérer que de nombreux pays prendront exemple sur l'Ecosse.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close