Parcs aquatiques : nouvelle campagne de l’association « C’est assez ! » contre les delphinariums

Par l'équipe Oneheart, le 24 juillet 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Pendant l’été, les parcs aquatiques affichent complet. L’occasion pour l’association « C’est assez ! » de lancer sa nouvelle campagne pour lutter contre les conditions de vie déplorables des cétacés en captivité.

« Pour nous, un divertissement éphémère, pour eux, une vie d’esclave et de souffrance. Changeons notre regard sur les delphinariums ! ». Tel est le message de l’association « C’est assez ! » dans sa nouvelle campagne contre les delphinariums. Ces mots forts s’accompagnent d’un visuel montrant un dauphin et une orque dans une baignoire, symbole de la captivité. Des affiches ont déjà été placardées dans plusieurs villes dont Nice ainsi que Nantes.

c'est-assez-delphinarium

Crédit photo: C'est assez ! 

Plus de 60 000 signatures récoltées par la pétition de l’association

En 2018, près de 70% des Français rejetaient la captivité des cétacés à des fins de divertissement selon un sondage IFOP. Un constat qui a amené l’association à entreprendre de plus en plus d’actions notamment auprès du parc Astérix qui souhaite se munir d’un delphinarium. Du côté du pouvoir en place, François de Rugy, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire, avait décidé en avril dernier d’entamer une grande période de réflexion autour du bien-être des animaux en captivité. Des travaux qui devraient aboutir sur l’annonce de vingt mesures d’ici septembre.

Afin d’accélérer le processus d’interdiction des delphinariums en France auprès du gouvernement, l’association « C’est assez ! » a lancé le 1er juillet une pétition qui a déjà recueilli plus de 60 000 signatures.

 

 

 

 

Crédit photo : Valery Hache /AFP

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close