Pâques : pourquoi consommer équitable ?

Par l'équipe Oneheart, le 19 avril 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Selon l’ONG Max Havelaar France, 1,2% du cacao mondial vendu sur les marchés serait issu du commerce équitable. Un faible pourcentage par rapport aux parts de marchés que détiennent les plus grandes entreprises chocolatières (Kraft Food, Nestlé, Mars…). Quel est donc l’intérêt de consommer du chocolat issu du commerce équitable ? A quoi contribue-t-on concrètement quand on achète une tablette de chocolat issue du commerce équitable ?


Le cacao, une filière surexploitée et en péril


En janvier 2018, une étude publiée dans le National Oceanic and Atmospheric Administration alertait sur la proche disparition du cacao d’ici une trentaine d’années, dûe au réchauffement climatique et à la hausse des températures mettant en péril la culture des cacaoyers. Pour certains, la principale menace de la disparition du cacao est financière : « C’est que les planteurs de cacaoyers, qui sont pourtant les gardiens d’un patrimoine indispensable, ne sont pas payés à leur juste valeur », souligne le chocolatier belge Pierre Marcolini au micro de Paris Match. En effet, aujourd’hui, la réalité est que, lorsque nous achetons une tablette de chocolat, seulement 7% de son prix final revient au producteur. A ces diverses problématiques s’ajoutent la déforestation ou encore le travail des enfants.


Les producteurs protégés par le commerce équitable


L’an dernier, à l'occasion de la Quinzaine du Commerce Equitable, nous avions rencontré Fanny Doumbia Assata, productrice et Présidente d’une coopérative de cacao en Côte d’Ivoire, premier pays producteur de cacao. Elle nous expliquait en quoi le commerce équitable était bénéfique aux producteurs : « Avant c’était assez dur pour nous d’envoyer nos enfants à l’école parce que les écoles étaient très éloignées de nos différents villages. Nous pouvons avoir entre 25 à 50 km et pour un enfant de 8 ans, il est difficile de se déplacer. Mais grâce au commerce équitable, aujourd’hui, nous arrivons à construire des écoles, avoir de l’eau potable, pour pouvoir envoyer nos enfants à l’école ».


Ainsi, en consommant du chocolat issu du commerce équitable, vous assurez une juste rémunération aux producteurs(trices) des pays en voie de développement et leur permettez de développer des projets sociaux et environnementaux, vous contribuez à la protection de l’environnement et à la promotion de pratiques agricoles durables. Pour cela, il existe des labels équitables ainsi que des marques éthiques à privilégier.

Comment bien choisir son chocolat équitable ?


Pour mieux se retrouver et s’assurer d’avoir entre les mains du chocolat équitable, il existe des labels. Ces derniers respectent des cahiers des charges précis, « signalent, définissent et garantissent des produits en termes de durabilité ». Parmi les plus connus : le label Fairtrade Max Havelaar France. Ce dernier garantit une meilleure rémunération pour les producteurs et les travailleurs, des conditions de travail décentes, le respect de l’environnement ainsi que l’autonomie et la gestion démocratique des coopératives des producteurs.


Plusieurs marques s’engagent au quotidien et proposent du chocolat équitable, c’est le cas d’Alter Eco et Ethiquable par exemple. Christophe Eberhart, co-fondateur d'Ethiquable explique au micro de l’Express leur démarche : « Nous achetons du cacao auprès de coopératives de petits producteurs dans sept pays. Les fèves sont torréfiées et les tablettes fabriquées dans une usine du Piémont, en Italie. Nos produits sont principalement commercialisés dans la grande distribution [...] Nous arrivons à créer une dynamique différente. Nous achetons le cacao au double du prix garanti par l'État. Ce qui permet aux producteurs d'avoir une marge de manoeuvre pour l'investissement, la formation, la transition vers des systèmes agro-forestiers ».

 

Alors, optons pour un chocolat qui a du sens ! 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à mettre du beurre bio dans les épinards

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close