Paperdolls et la Vide Dressing Week, une histoire qui dure

Par l'équipe Oneheart, le 30 mars 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Depuis le 17 mars et jusqu’au 31, de nombreuses boutiques accueillent tous ceux qui souhaitent donner leurs vêtements, pour la Vide Dressing Week, organisée par la Fédération Nationale de l’Habillement. C’est le cas de Paperdolls : ce concept store met à l’honneur les jeunes créateurs, dans une ambiance digne de Lewis Caroll.

La Fédération Nationale de l’Habillement organise pour la cinquième année consécutive la Vide Dressing Week, 15 jours pour donner les vêtements qui encombrent nos placards, au profit de l’association Emmaüs. Du 17 au 31 mars 2016, un grand nombre de boutiques, participent à l’opération, partout en France. Partons à la découverte de l’une d’elles, Paperdolls, un concept store proposant des pièces de créateurs dans un univers inspiré par Alice au pays des merveilles.

Paperdolls, le monde fantastique des jeunes créateurs

Logé dans une rue du quartier Montmartre, à deux pas de la place de Clichy, Paperdolls est un concept store hors du commun proposant d’habiller les femmes de la tête aux pieds, grâce à de jeunes créateurs bourrés de talent. Vous y trouverez chaussures, habits, bijoux, papeterie et très prochainement un peu de brocante.

« Nous essayons, le plus possible, de soutenir la création française, précise Candy Miller, la gérante du magasin. Tous nos créateurs sont à Paris, ce qui nous offre une grande réactivité et réduit l’impact environnemental lié au transport, ce qui n’est pas négligeable. »

Coté déco, « la boutique s’organise en plusieurs espaces symbolisant les différentes pièces d’un appartement, explique la gérante, allant du dressing au salon, en passant par la salle de bain ou la cuisine.

Pour la décoration, nous avons travaillé avec une architecte sur un thème s’inspirant du monde de Lewis Caroll. Nous souhaitions créer une sorte d’appartement fantastique faisant la part belle à l’imagination. Ici, de nombreux objets recyclés sont détournés, une baignoire devient un fauteuil, des robinets servent de porte-manteaux, la vaisselle et les chaises sont au plafond… »

Une récolte de vêtements solidaire

Paperdolls est membre de la Fédération Nationale de l’Habillement et partenaire de la Vide Dressing Week depuis sa création, il y a cinq ans.

« Pour de nombreuses personnes, il est plus agréable d’apporter ses vêtements dans une boutique plutôt que dans des bacs de collecte, explique Candy Miller.

Nous essayons de médiatiser l’initiative un maximum en envoyant une newsletter sur le sujet ou en faisant des posts sur Facebook. Pour motiver tout le monde, nous offrons également un cadeau aux 10 premiers participants. Cette année, c’est un bloc-notes aux couleurs du magasin. Chaque année, une trentaine de clients participent à l’événement.

En général, ils nous apportent un sac entier de vêtements, type cabas. Il arrive que certains amènent beaucoup plus. Une cliente en est à son troisième gros sac ! »

Pour la gérante, prendre part à cette initiative apparaissait comme une évidence. « Nous participons à cette opération parce que c’est un acte solidaire, indique-t-elle, parce que c’est dans notre ADN. Nous vendons des vêtements qui peuvent durer presque toute une vie, nous militons pour une consommation plus responsable. Cela passe par redonner une nouvelle utilité à ces vêtements. C’est également un acte social qui nous permet de créer du lien avec nos clients. A notre époque et dans une grande ville comme Paris, ce n’est pas du luxe ! »

Pour participer à l’opération de la Vide Dressing Week ou simplement trouver des superbes vêtements de jeunes créateurs, rendez-vous chez Paperdolls, 5 rue Houdon dans le 18ème arrondissement de Paris.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close