Oceanix city, la ville flottante du futur pour les réfugiés climatiques

Par l'équipe Oneheart, le 19 avril 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Selon l’ONU, il pourrait y avoir près de 250 millions de réfugiés climatiques d’ici 2050 si rien n’est fait. Un cabinet d’architecture danois a donc imaginé une ville flottante durable et autonome capable de les accueillir.

En 2016, près de 23 millions de personnes ont été obligées de fuir leurs maisons à cause de catastrophes naturelles. Le réchauffement climatique et ses nombreuses conséquences (hausse des températures, montée du niveau des océans entre autres) risquent d’aggraver cette tendance dans les prochaines années. Le cabinet d’architecte danois Bjarke Ingels, soutenu par l’ONU, a décidé de mettre au point Oceanix, la ville flottante autosuffisante qui pourrait accueillir pas loin de 10 800 habitants.

Oceanix, une ville autonome et durable

Le projet propose d’immenses plateformes hexagonales de 15 000 m² et chacune a une capacité d’accueil de 300 personnes. Celles-ci sont accolées les unes aux autres afin de former une cité. Les maisons, peu hautes afin de résister aux tempêtes et ouragans, seront fabriquées en bois et en bambous. La ville recueillera l’eau de pluie ou déssalera l’eau de mer. Quant à l’énergie, elle sera solaire. Le projet prévoie une économie de partage où le réemploi et la mutualisation sont essentiels. Afin de se nourrir, les productions agricoles et aquacoles seront privilégiées.

oceanix-onu-réfugiés-clilmatiques

A l’heure actuelle, peu de précisions sont données sur le financement mais la construction d’un prototype est prévue à New York sur l’East River affirme Reuters.

 

 

 

 

Crédit photo : Oceanix

Une réaction ? Rejoignez la conversation

  • Jean-Gilles CAHN 25/04/2019 à 12h19

    Ce projet paraît très esthétique et fort sympathique, mais je vous signale que des experts maritimes ont exprimé les plus grandes réserves sur son aptitude à résister aux caprices de l'océan.

  • Voir tous les commentaires
Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à reconstruire après la tempête

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close