Non-voyant, il peint des œuvres incroyables

Par l'équipe Oneheart, le 03 juillet 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Originaire du Texas, John Bramblitt est connu dans le monde entier pour ses impressionnantes oeuvres d’art réalisées par le toucher.


« L’art a changé ma vie »


A 30 ans, John Bramblitt perd la vue suite à des complications de santé. Pour autant, il n’abandonne pas son rêve et se met à peindre. A défaut de ne pouvoir voir, John fait preuve d’ingéniosité et de créativité. Pour distinguer les couleurs, il utilise ses doigts et c’est en touchant les nombreuses textures qu’il arrive à différencier les couleurs. Pour se repérer sur la toile, il trace des lignes qui le guident. En touchant les visages de ses modèles, il parvient à réaliser des portraits, rien qu’en mémorisant les formes. L’art s’est alors révélé comme un moyen pour lui de se connecter au monde qui l’entourait.

 

John-Bramblitt

Crédit photo : John Bramblitt, Old Soul

 

John-Bramblitt

Crédit photo : John Bramblitt, A walk in the rain

 

John-Bramblitt

Crédit photo :  Blue Audrey

 

« Depuis que j’ai perdu la vue, la couleur occupe une place beaucoup plus importante dans ma vie, et en toute honnêteté, le monde n’a jamais été aussi coloré maintenant que lorsque j’avais la vue » déclare-t-il. Pour lui, la couleur représente une émotion qui lui permet de visualiser à travers le toucher. Cette technique, communément appelée « visualisation tactile », John a appris à la développer au fil des années. C’est ce qu’il relate dans son livre intitulé « Shouting in the dark » dans lequel il raconte son histoire.


Un homme passionné et engagé


Outre les centaines de tableaux qu’il peint, John Bramblitt souhaite aussi rendre l'art accessible au plus grand nombre. Il intervient pour cela dans les musées auprès des guides bénévoles. Il les forme et leur partage quelques bons conseils pour faire vivre une expérience unique à tous les visiteurs, qu’ils soient en situation de handicap ou pas. Par ailleurs, il anime également des ateliers de peinture ouverts à tous, dans les écoles par exemple, où il enseigne aux participants sa technique de peindre par le toucher. Ils sont ainsi amenés à peindre, les yeux bandés. Le but ? Prendre plaisir à peindre ! 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à repousser les limites du corps et de l’esprit

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close