uyFvCpWKjghGB L. a rejoint la communauté.

N’abandonnons pas nos animaux domestiques à cause du Coronavirus

Par l'équipe Oneheart, le 17 mars 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le cas d'un chien testé « faiblement positif » au virus à Hong-Kong fin février, alors que son maître était lui-même contaminé, a soulevé des questions sur les infections humain-animal et de nombreuses fausses rumeurs de contagion ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux. La SPA craint des abandons injustifiés qui coïncideraient avec la fermeture ordonnée par les nouvelles mesures de confinement.

La SPA a fermé ses portes et redoute des abandons

Face aux rumeurs croissantes sur les réseaux sociaux sur une propagation du virus via les animaux, la Société Protectrice des Animaux (SPA) redoute une vague d'abandons et en appelle à la responsabilité des propriétaires.

Les refuges ont du fermer leurs portes au public dimanche 15 mars pour suivre les mesures gouvernementales.  « Cette fermeture va freiner drastiquement les adoptions », s'inquiète l'association. « Si une vague massive d’abandons d’animaux de compagnie intervient, cela entraînera une vague d’euthanasie massive dans les fourrières, comme le prévoit la loi française », ajoute-t-elle.

Les animaux domestiques transmettent-ils le Coronavirus aux hommes ? 

Après la découverte du chien testé positif à Hong-Kong L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement, et du travail) a réuni « en urgence » un groupe d'experts pour se pencher sur cette question et celle, liée, d'une contamination par ingestion de viande.

Le génome du virus détecté dans les cavités nasales et orales du chien est bien celui du Covid-19. L’agence précise que cette détection n’est cependant pas une preuve suffisante pour conclure à une infection de l’animal » et que ce cas précis doit faire l’objet de plus amples analyses : il pourrait simplement avoir porté le virus comme peut le faire une surface (barre de métro, smartphone, etc.).

Il est toutefois essentiel de mettre en œuvre de bonnes pratiques d'hygiène à proximité de tout animal de compagnie. Si lors de vos quelques sorties pour courses alimentaires ou autres urgences vous croisez votre voisine promenant son chien, abstenez-vous de l’embrasser et de faire une caresse à son chien.

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close