Mes 24 heures de gestes green pour le climat

Par Ademe, le 08 décembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Que puis-je faire pour limiter le réchauffement climatique ? A l'occasion de la Journée mondiale pour le climat, nous avons imaginé les 24 heures écolo d'une citoyenne lambda. Une fiction dans laquelle vous trouverez plein d'astuces pour agir au quotidien, à votre échelle.

Risques sanitaires, espèces et lieux menacés...Si l'objectif de la Cop 21 n'est pas tenu, c'est-à-dire limiter le réchauffement climatique à 2 °C, les conséquences seront désastreuses. Que faire pour éviter pour le pire ? Sachez que chacun de nous peut agir à son échelle. Sans pour autant tomber dans la psychose. Il ne s'agit pas de devenir rigoriste. Mais de changer un peu ses habitudes. C'est pourquoi nous avons imaginé, pour vous, la journée d'une écolo lambda. Vous y trouverez nombre de petites actions qui montrent qu'agir pour la planète peut être simple, amusant et, même, agréable.

6h50. Mon réveil sonne 

Dur ! Comme d'habitude, j'aurais dû me coucher plus tôt. Bref, ouvrons les rideaux ! La lumière naturelle, c'est bon pour le moral et je peux ainsi éteindre ma lampe de chevet. D'ailleurs, elle mérite un bon coup de chiffon. Une ampoule recouverte de poussière étouffe le flux lumineux de près de 40 % !

Allez, une bonne douche !

Le bain, lui, va me ramollir et consommer trois fois plus d'eau. Quel bonheur cette crème de douche à la rose Weleda ! Par contre, il est temps de racheter du shampoing Coslys. Que des produits bio ! J'évite ainsi acétone, cocamide-A, paraben, et autres produits chimiques. Non seulement nocifs pour ma santé, mais aussi pour l'environnement. Emportées dans les canalisations, ces substances se retrouvent dans les rivières et les océans.

Ma mine fait peur

Hop, un coup de fond de teint, de rouge à lèvres, de vernis. Comment je choisis mes produits ? Je me fie à l'Agence pour l'environnement (Ademe). Son guide m'aide à choisir un label responsable et à décrypter les logos. http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-logos-environnementaux-sur-les-produits.pdf

J'ai quand même mes valeurs sûres. Lesquelles ? Le fond de teint Couleur Caramel, le rouge à lèvres Dr Hauschka et le vernis Kure Baazar, dénichés chez Mademoiselle Bio.

J'entends du ramdam. Tout le monde est levé !

7h30. La famille réunie dans la cuisine

Le pain à l'épeautre bio sous le bras, mon chéri arrive de chez Bread and Roses. Mes enfants tapent des poings sur la table : "On a faim !" Je leur sers des flocons d'avoines. Mon petit Jules rechigne. Il réclame son muesli caramélisé et au chocolat. Malgré un petit pincement au coeur, je ne cède pas. Selon Générations Futures, ces céréales sont bourrées de pesticides. Sans compter que, pour être si appétissantes, elles ont subi des transformations qui consomment beaucoup d'énergie. 

A propos d'énergie, j'y pense : "J'ai zappé de rappeler Enercoop", dis-je à mon mec, qui me répond : "Qui ça ?" "Tu sais bien, il propose une électricité 100 % renouvellable : hydraulique, éolien, etc." Il craint pour le budget. Je le rassure : "Ce n'est que 15 % plus cher que chez notre fournisseur actuel !"

Bon, on verra ce soir.

Il est 8 h, je suis à la bourre !

Je prends les clés de la voiture... Ah mais non ! Sapristi de pic de pollution ! Avec la circulation alternée, ma plaque impaire ne passera pas. Je fais quoi ? Mon mec a pris la trottinette... Vélib', autolib', métro ? Je vais vraiment être en retard. Et si je louais un scoot' électrique ? Hop, avec l'appli Cityscoot, je vois qu'il y en a un de dispo à deux rues d'ici. Super ! 

Ce week-end, j'essayerais de passer chez Velocip'aide. J'ai entendu dire que cet atelier solidaire récupérait des vieux vélos, les recyclait et les revendait à un prix abordable.

8 h 45. Enfin au bureau ! 

J'enlève mon pull, il fait trop chaud. "On devrait peut-être baisser le chauffage. 18°, c'est bien." Pas de réaction de mon patron. Jusqu'à ce que je lui dise : "Rien qu’en baissant d’un seul degré la température, on réalise 7% d’économie sur sa consommation." Le voilà motivé pour installer un thermostat !

Je fais la morale mais j'ai oublié d'éteindre mon ordinateur et l'imprimante hier soir. Bravo ! Même en veille, ils consomment 10 % d'électricité en plus. Ça aurait pu être pire : mon ordi portable consomme 50 à 80 % d'énergie en moins qu'un fixe.

Pour compenser, je vais nettoyer ma boîte mail. Ces petits messages paraissent inoffensifs, et pourtant... Pour chaque mail stocké, dix grammes de CO2 sont générés par an. Ma collègue me conseille Cleanfox : "Le logiciel épure intelligemment ta boîte mail. J'ai lu dans 20 Minutes qu'il avait déjà supprimé près de 24 millions de mails. Soit près de 240.000 kg de CO2 économisés au total !"

Midi. Géraldine, la secrétaire, nous invite au resto 

Pour fêter son anniversaire, elle nous propose le Freegan Pony. Connais pas ! "J'adore le concept", assure Géraldine. "Ils ne cuisinent qu'à partir des fruits et légumes récupérés à Rungis. Ceux que les commerçants s'apprêtaient à jeter. Resultat : pas de pollution due aux déchets !"

14 h. A défaut de sieste, j'opte pour un café bien fort

La machine ne distribue que des gobelets en plastique. Une tannée pour la planète ! La production de plastique consomme des produits pétroliers et émet des gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Sans compter qu'un gobelet met des centaines d'années avant de se dégrader, selon l'association Éco-emballages. Mais j'ai trouvé une astuce pour l'éviter : je mets ma tasse en porcelaine dans la machine. Ça marche !

17 h, l'école est finie

Il est l'heure de récupérer Jules au Jardin Marcotte. Son atelier jardinage avec Culture(s) en herbe(s) est terminé. J'adore cette association : elle sensibilise à l'agriculture écolo tout en s'amusant. 

Juste le temps de le déposer à la maison, et je file à la Ressourcerie Créative, aux Grands Voisins. Je vais participer à l'atelier création de bijoux à partir de matériaux récupérés. J'ai hâte !

19 h. Pas de plats préparés

Fatiguée, je suis tentée de sortir une pizza du congélateur. Mais je résiste. Selon le Réseau Action Climat, leur conservation au froid est très gourmande en énergie. 

J'ouvre le réfrégirateur. Il est grand temps que je le dégivre, la couche de glace s'est épaissie. Et une couche de seulement 4 mm peut doubler la consommation d’électricité !

Steak, poulet ? Non, on a suffisamment mangé de viande cette semaine. Le dernier rapport de la FAO m'a fait peur :  il estime que l’élevage de bétail est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre, liées aux activités humaines. Ajoutons à cela que 91 % des terres récupérées dans la forêt amazonienne servent aux pâturages, ou à la production de soja qui nourrira le bétail. 

Du coup, au menu de ce soir : omelette aux champignons cueillis dans les bois dimanche dernier.

21 h. Ultime effort : la lessive 

J'ai abandonné la lessive chimique depuis que j'ai découvert la noix de lavage. C'est top : ces petites coques séchées sont non-polluantes, réutilisables et compostables. Dernier effort, programmer la machine. Même s'il y a des tâches, une basse température suffit amplement. Il faut savoir que 80% de l'électricité utilisée sert à chauffer l'eau. 

Après cette journée 100 % écolo, une bonne nuit de sommeil sera la bienvenue. Sans oublier d'éteindre la lumière !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Ademe !

Je découvre toutes
ses actualités

Close