Mélanie, Madeline, Dimitri, Collette... Atteints de trisomie 21, ils vont au bout de leurs rêves !

Par l'équipe Oneheart, le 21 mars 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

On peut naître avec la trisomie 21 et réaliser ses rêves. Mélanie, Madeline, Dimitri, Collette en sont la preuve. Ils ont eu la force d'aller à rebours des préjugés, de traverser les obstacles sans baisser les bras. One Heart tient à vous raconter leur parcours incroyable et inspirant dans le cadre de la Journée de la trisomie 21. Notre manière à nous de leur dire un grand bravo. 

Madeline Stuart crée sa marque de prêt-à-porter et défile à la Fashion Week

Depuis deux ans, Madeline Stuart arpente régulièrement les podiums. Mieux, le 12 février dernier, pendant la Fashion Week de Paris, l'Australienne a présenté sa première collection sportswear "21 Reasons Why". Ce nom fait référence au 21ème chromosome, dont l'anomalie est à l'origine de la trisomie.

Madeline est née avec ce handicap. Lequel n'a jamais entamé sa détermination. Bien au contraire. Son parcours extraordinaire a commencé en 2015. Face aux commentaires intolérants sur son embonpoint, la jeune femme a le déclic. Alors âgée de 18 ans, elle veut maigrir pour réaliser son rêve, celui de devenir mannequin. À l'aide de cours de gym, qu'elle pratique aujourd'hui six jours sur sept, et d'un régime alimentaire équilibré, elle réussit à perdre 20 kilos.

Fière de sa fille, Rosanne raconte l'histoire de Madeline sur les réseaux sociaux. C'est le déluge de retour positifs. La jeune femme profite de tous ces regards braqués sur elle pour lancer un appel aux agences de mannequins. Ni une, ni deux, l'Australienne décroche un contrat pour devenir l'égérie de deux marques de prêt-à-porter, puis défile pour la fashion week new-yorkaise en septembre 2015. Ce n'est que le début de la gloire.

Pour Madeline, intégrer le milieu ultra-sélectif de la mode était le meilleur moyen de montrer que le handicap ne doit pas être vu comme une fatalité, et d'attirer l'attention sur les personnes trisomiques. "J'espère que les gens se sentiront plus à l'aise face des personnes atteintes d'un handicap", explique la jeune mannequin à The Independent.

Mélanie Ségard bat un record avec sa météo sur France 2

Mardi 14 mars, 20h35. Mélanie, atteinte de trisomie 21, a réalisé son rêve de toujours : celui de présenter la météo sur une grande chaîne, en l'occurence sur France 2. Intimidée, mais non moins pro, la jeune femme a annoncé les bulle­tins du week-end puis l'éphé­mé­ride, aux côtés de la présentatrice habituelle Anaïs Bayde­mir. Une prestation sans faute qui a engendré un record d'audience et ému la France entière. "Un moment magique de télévision", a commenté un internaute. "Bravo Mélanie on est tous pareil", a écrit un autre.

Cette belle aventure a commencé le 27 février dernier. Cette jeune femme volontaire lançait une bouteille à la mer sur sa page Facebook "Mélanie peut le faire" pour réaliser son projet. Une campagne coordonnée par l'association Unapei. "Salut tout le monde ! Moi c'est Mélanie. Je veux présenter la météo à la télé. Pour ça, j’ai besoin de vous. Alors likez ma page !", postait-elle. Elle demandait 100.000 pouces levés. Un chiffre atteint en quelques heures, les 200.000 likes ayant même été dépas­sés en dix jours.

En plus de réaliser son rêve, Mélanie est parvenue à prouver qu'une société inclusive n'est pas une utopieque les personnes en situation de handicap peuvent tout faire si on leur en donne la possibilité. "Ca y est je l'ai fait, je suis enfin un miss météo. Je suis différente mais je peux faire plein de choses", a t-elle tweeté après sa prestation. 

Collette Divitto lance son entreprise de cookies

Collette Divitto est un autre bel exemple de détermination. Malgré ses compétences et sa motivation, aucun employeur ne voulait d'elle. Loin de se laisser abattre, la jeune femme a décidé de monter sa propre entreprise de fabrication de cookies, appelée "Collettey’s Cookies". Et le succès est au rendez-vous ! 

Depuis qu'elle a 15 ans, Colette est passionnée par la cuisine. À 22 ans, elle se met en quête d'un emploi dans ce secteur, à Boston. Elle enchaîne les entretiens. En vain... "Vous ne correspondez pas au profil souhaité" est la phrase qui revient en permanence.

Une rengaine qui, pour autant, n'entâche pas sa pugnacité, laquelle finit par payer. À force de travail, et grâce à l’aide de sa maman et de sa sœur, Collette parvient à réaliser son rêve : ouvrir son magasin pour vendre ses cookies home-made

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule. Sa première grande commande lui sera passée par le grand magasin alimentaire Goolden Goose Market. Mais c'est un reportage de la CBS qui fera véritablement décoller son affaire. Désormais, des commandes lui arrivent de tout le pays. A tel point que la jeune femme vient de poster une annonce pour recruter du personnel. Sa priorité sera de donner une chance à ceux, qui comme elle, ont été rejetés à cause de leur handicap. "Mon plus grand succès est de pouvoir tendre la main aux autres",  a-t-elle annoncé récemment.

Dimitri Painçon, musicien amateur et...bientôt mannequin

Il a déjà la moue boudeuse et le regard assuré des mannequins. Dimitri Painçon, âgé de 22 ans et atteint de trisomie 21, rêve de suivre leur trace. Il est bien parti pour y parvenir. 

Tout commence à l’été 2015, lorsqu'il découvre l’histoire du mannequin australien, Madeline Stuart, née avec le même handicap que lui. Ce chanteur et guitariste amateur vient de trouver sa vocation : poser pour des grandes marques. 

Le 20 juin dernier, Dimitri ouvre alors un compte Instagram , une page Facebook , les deux suivis aujourd'hui par plus de 4000 personnes, et un site Internet. Il y publie de nombreuses photos, sur lesquelles il pose avec l'élégance et l'aisance des models pros. Ces clichés sont d'ailleurs rapidement relayés et repérés, par la presse notamment. "Tout va très vite", explique son père au Huffington Post

Autre preuve de sa détermination. Le jeune homme a repris ses cours d'orthophoniste après quatre ans d'arrêt pour améliorer son élocution.

En attendant d’être repéré par une grande agence de mannequins, Dimitri, qui vit avec sa famille dans un village de l’Essonne, travaille dans un Esap (Établissement et service d’aide par le travail) où il s’occupe du conditionnement pour des entreprises. Parions que son rêve sera bientôt réalisé !

Photo en haut : Mélanie Ségard, Madeline Stuart. En bas : Dimitri Painçon, Collette Divitto

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à repousser les limites du corps et de l’esprit

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close