Mariages d’enfants : plus de 765 millions de filles et garçons touchés dans le monde

Par l'équipe Oneheart, le 17 juin 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Officiels ou non, les mariages d’enfants touchent filles comme garçons et sont très courants dans les pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud. Au Malawi, Theresa Kachindamoto, cheffe d’un district de son pays, s’est insurgée contre cette pratique et a fait interdire près de 850 mariages d’enfants.

765 millions, c’est le nombre total d’enfants unis avant d’avoir atteint l’âge adulte selon l’UNICEF. Une pratique très répandue qui concerne principalement les filles. Ainsi, une jeune femme âgée de 20 à 24 ans sur cinq a été mariée avant son 18e anniversaire, contre un jeune homme sur 30 selon l’organisation. Même si cette tradition est sur le déclin, elle fait encore office de norme sociale dans certains pays et les conséquences sur la construction de l’enfant sont désastreuses.

« Le mariage tue l’enfance »

Se marier avant l’âge adulte représente un réel danger, notamment pour les filles qui peuvent connaître des grossesses précoces. La mortalité maternelle liée à l’accouchement représente près de 70 000 décès chaque année chez les filles âgées de 15 à 19 ans dans le monde (chiffre UNICEF). En plus des risques pour la mère, le nourrisson peut, quant à lui, souffrir d’un poids insuffisant à la naissance ou d’un retard dans son développement physique et cognitif.

« Le mariage tue l’enfance » estime Henrietta Fore, directrice générale d’UNICEF. En effet, les paternités ainsi que les maternités précoces placent les enfants face à des responsabilités qu’ils ne peuvent assumer à un si jeune âge. De plus, ils sont souvent contraints d'abandonner l’école très tôt, mettant en péril leur avenir professionnel.

Près de 850 mariages d’enfants annulés

Au Malawi, un des pays les plus pauvres dans le monde, plus de la moitié des femmes sont mariées avant l’âge de 18 ans. Bien qu’illégal depuis 2015, le mariage d’enfant est toléré s’il y a consentement des parents. Face à ce constat, Theresa Kachindamoto, élue cheffe de son district, a pu faire modifier la loi et ainsi faire interdire près de 850 mariages d’enfants. Les enfants concernés ont donc pu reprendre leurs études.

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close